EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble
Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble - Miroirs, Trumeaux Style Louis XV Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble - Sérignan Antiquités Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble - Louis XV Antiquités - Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble
Réf : 104495
3 800 €
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
HACHE à Grenoble
Provenance :
France Dauphiné Grenoble
Materiaux :
Marqueterie à l'Italienne d'érable, de noyer, de sycomore naturel, teinté vert et partielement brul
Dimensions :
l. 32 cm X H. 41 cm
Miroirs, Trumeaux  - Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble XVIIIe siècle - Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble Louis XV - Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble Antiquités - Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble
Sérignan Antiquités
Sérignan Antiquités

Mobilier et objets d'art


+33 (0) 6 07 40 65 70
Miroir Louis XV de voyage estampillé Hache à Grenoble

Miroir de voyage de forme polylobée, orné en pourtour et périphérie de placage d’érable agrémenté d'une marqueterie dite "à l’italienne" composée d’un élégant décor de frise stylisée de fleurs, de rinceaux, et d’enroulements de feuilles d’acanthe en sycomore naturel et teinté de vert partiellement brûlé dans des réserves géométrique de noyer, le tout sur une âme de noyer d’Isère. L'arrière a également fait l'objet d'un grand soin au regard du fond et du valet polylobé permettant de le maintenir droit. La glace est constituée d’une plaque de verre plane doublée d’étain et de plomb plongés dans un bain de mercure afin de les y dissoudre. L’étain associé au plomb donnant alors ce côté chaud et lumineux au miroir dit « au mercure ». Il est à noter que le miroir au mercure présente une légère altération mais étant celui d’origine nous avons fait le choix de le conserver ; toutefois nous pouvons le changer à votre demande par un ...

Lire la suite

... en parfait état de la même époque. La forme mouvementée de ce miroir traduit une production du second quart du XVIIIe siècle et tranche avec les réalisations du règne précédant qui privilégiait plutôt les formes droites.
L’estampille de Pierre Hache, composée de deux fers distincts, "Hache" pour l’un et "à Grenoble" pour le second est frappée sur le côté droit du dos du châssis.

Dimensions hauteur 41cm, largeur 32cm.

Ce miroir a été conçu pour reposer sur une table grâce à un support dit « valet » et était transportés dans un coffret lors des voyages de leurs riches propriétaires. Objet intime et féminin par excellence, le miroir de voyage témoigne de l'importance que les aristocrates du XVIIe et du début du XVIIIe siècle attachaient à leur apparence, notamment pour le maquillage mais aussi l'habillement. On donne à madame de Maintenon l'expression « être à son miroir » et à celle-ci d'écrire à Madame Daubigny en 1678 : « Trois heures aux miroirs, tous les matins, c’est deux de trop » Cet engouement pour la mode et la beauté est parfaitement illustré dans une gravure de Jean Mariette (1654-1742) montrant Mademoiselle de Mennetoud à son miroir. Richement vêtue, elle contemple son visage dans un miroir posé sur une table.

Conditions générales de livraison :

Conditions générales de vente et de livraison : Le prix indiqué sur l'annonce inclut la livraison dans toute la France métropolitaine.
Pour l’Allemagne, la Belgique, l’Italie ou l’Espagne nous contacter pour un devis.
Pour les États-Unis, l’Europe extracommunautaire ou le reste du monde nous contacter pour un devis mais les taxes d’importation applicables dans chaque pays restent à votre charge.
L’emballage et le suivi du transport sont assurés par nous-mêmes ou par transporteurs professionnels spécialisés en Œuvres d’art.

Sérignan Antiquités

Miroirs, Trumeaux

XXe siècle
Miroir en argent par Tiffany & Co
XVIIIe siècle
Miroir Louis XV en bois doré
XVIIIe siècle
Glace à fronton en bois argenté