EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Le Christ et la Samaritaine – Frans van Dorne (1776 – 1848) signé et daté 1798
Le Christ et la Samaritaine – Frans van Dorne (1776 – 1848) signé et daté 1798 - Tableaux et dessins Style Le Christ et la Samaritaine – Frans van Dorne (1776 – 1848) signé et daté 1798 - Art & Antiquities Investment Le Christ et la Samaritaine – Frans van Dorne (1776 – 1848) signé et daté 1798 -
Réf : 89918
12 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Belgique
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 92 cm X H. 72.5 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Le Christ et la Samaritaine – Frans van Dorne (1776 – 1848) signé et daté 1798 XVIIIe siècle - Le Christ et la Samaritaine – Frans van Dorne (1776 – 1848) signé et daté 1798
Art & Antiquities Investment
Art & Antiquities Investment

Tableaux anciens, dessins, sculptures, objets religieux


+33 (0)6 77 09 89 51
Le Christ et la Samaritaine – Frans van Dorne (1776 – 1848) signé et daté 1798

Huile sur toile.
Notre composition est une œuvre de jeunesse de François van Dorne - peintre flamand et élève de Jacques-Louis David - qui représente l’épisode de l’Évangile selon Jean relatant la rencontre entre le Christ et la Samaritaine.
C’est dans un paysage italien, romain si l’on se réfère aux vestiges antiques, que la rencontre a lieu. Bien qu’en réalité la scène se situe en Samarie - région centrale d’Israël entre Galilée et Judée - c’est la Rome de l’Antiquité que la plupart des peintres classiques choisissent pour décor de leurs peintures historiques et van Dorne n’échappe pas à la règle. En effet, le sujet religieux, depuis la fin de la Renaissance, est souvent empreint d’une atmosphère antique qui prend sa source dans ce foyer romain.
En raison de ses origines étrangères et d’une pratique particulière du iahvisme, le peuple de Samarie est méprisé des Juifs. Ainsi, Jésus aurait dû se détourner de cette Samaritaine qui ...

Lire la suite

... puise l’eau. Mais dans son périple qui le mène en Galilée, Jésus doit s’abreuver et demande à cette femme de lui offrir à boire. Étonnée qu’un juif daigne lui adresser la parole, elle s’exécute. Jésus dit « Si tu savais qui te parle, c’est toi qui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive… celui qui boira l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif ».

François van Dorne n’a que 22 ans lorsqu’il peint notre tableau et il montre déjà une réelle virtuosité dans l’ordonnancement des éléments de sa composition. Et c’est avec une grande adresse qu’il peint précisément l’architecture. Le spectateur assiste à une sainte conversation qui ressemble à un débat passionné mais équilibré. En effet, les deux protagonistes esquissent des gestes montrant qu’ils prennent tous deux la parole.

Cette rare œuvre du peintre de Louvain qui fit carrière à Paris n’a jamais été présentée sur le marché de l’art, elle était conservée par la même famille depuis près d’un siècle. Ainsi, outre ses qualités esthétiques, elle revêt une valeur de témoignage à destination des historiens de l’art.

Le tableau est signé et daté sur une pierre en bas à droite : Franc. Van Dorne f. 1798. Il est présenté dans son cadre français en bois sculpté et doré du XVIIIe siècle.
Dimensions : 72,5 x 92 cm - 84 x 103 cm avec le cadre
Vendu avec facture et certificat d’expertise.

Frans van Dorne ou François van Dorne (Louvain 1776 – Id. 30.11.1848) s’initie à la peinture avec son père, Martin van Dorne peintre à la cour du prince Charles Alexandre de Lorraine, et complète sa formation auprès de Pieter-Jozef Verhaghen. Fort du prix de « dessin à l'Antique » de l'Académie, il est choisi par Jacques-Louis David pour rejoindre son atelier. Van Dorne fait carrière à Paris de 1802 à 1822, année de son retour à Louvain. En 1806, il reçoit des magistrats de sa ville natale une commande pour peindre un portrait en pied de l'empereur Napoléon.
Dès lors, François van Dorne se spécialise dans la peinture de portrait. Il a cependant peint un certain nombre de compositions religieuses dont celle que nous vous présentons. L'influence du classicisme français étudié avec Jacques-Louis David est perceptible dans ses œuvres.

Art & Antiquities Investment

Tableaux XVIIIe siècle