EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Giuseppe Maretto (milan 1908- 1984) - Plaque d'émail sur cuivre
Giuseppe Maretto (milan 1908- 1984) - Plaque d'émail sur cuivre - Objet de décoration Style Années 50-60
Réf : 100190
3 500 €
Époque :
XXe siècle
Provenance :
Italie
Materiaux :
Émail sur cuivre
Objet de décoration  - Giuseppe Maretto (milan 1908- 1984) - Plaque d'émail sur cuivre
Numero 7 Antiquariato
Numero 7 Antiquariato

Mobilier et objets d'art du XVe au XVIIIe siècle


+39 3662898180
Giuseppe Maretto (milan 1908- 1984) - Plaque d'émail sur cuivre

Giuseppe Maretto (Milan 1908- 1984) était un sculpteur, peintre, émailleur et médailliste italien actif principalement à Milan dans la première moitié du 20ème siècle.

Plaque émaillée sur cuivre selon la technique du champlevé

Dimensions : cadre 55x45 - plaque 21x31cm

Biographie

Il a exposé très jeune à la 5e Triennale de Milan en 1933 avec trois sculptures : un carreau pour la 4e station de la Croix et le bas-relief Moïse fait couler l'eau du rocher dans le pavillon de l'exposition d'art sacré.

De 1937 à 1939, les deux statues jumelles monumentales ont été placées sur le bâtiment conçu par Lancia en face du Palazzo Mezzanotte sur la Piazza degli Affari à Milan. La fontaine avec la statue de saint Antoine de Padoue prêchant aux poissons, placée devant le sanctuaire de saint Antoine de Padoue dans la Via Farini, également à Milan, a été endommagée, probablement par des vandales, le 18 septembre 2020. Il y a aussi la fontaine monumentale avec ...

Lire la suite

... une sculpture représentant un "dieu du fleuve" sur les membres duquel s'enroule un serpent, qui orne la cour de la célèbre Casa della Fontana (architectes Rino Ferrini et Franco Bruni, 1934-1936), Viale Vittorio Veneto 24. Pour l'église de Sant'Elena in Quarto Cagnino, il a sculpté l'Invention de la Croix ; pour la cathédrale de Milan, il a sculpté la statue de Santa Lucia ; pour l'église de San Gioachimo, il a sculpté un chemin de croix en cuivre.

Maretto a également eu une intense activité d'émailleur et de médailleur.

L'émaillage de Maretto ou l'art du feu.

L'art de l'émaillage n'est pas simplement un revêtement vitreux décoratif des surfaces métalliques, mais le résultat de procédés techniques qui leur confèrent un aspect plus séduisant grâce à la splendide intensité des couleurs et à l'infinie variété de tons et de nuances subtiles.

Les émaux sont une substance vitreuse composée de silicates, de soude, de plomb de potassium et les couleurs sont données par les différents oxydes métalliques mélangés entre eux.

Maretto utilisait deux techniques pour réaliser des émaux.

Les émaux champlevés sont obtenus en creusant les alvéoles du métal selon le dessin et en remplissant les alvéoles d'émail. On soumet ensuite le métal à la chaleur du four (environ 900°), ce qui fait fondre la poudre d'émail et la transforme en une pâte vitreuse qui prend ses couleurs définitives. Cette technique s'est épanouie en Europe et surtout en France aux 12e, 13e et 14e siècles. Les émaux musenshippo d'origine japonaise sont fabriqués selon une technique plus simple.

Les émaux bruts sont posés sur la surface de la dalle métallique, juxtaposés à l'aide d'un pinceau et d'une spatule, formant ainsi l'image à reproduire, et soumis à une fusion afin qu'ils se mélangent, s'amalgament les uns aux autres pour créer des effets de contours évanescents.

Conditions générales de livraison :

Le transport des œuvres pour l'Italie et pour l'étranger, est assurée par des transporteurs professionnels sélectionnés. Les coûts doivent être convenus

Numero 7 Antiquariato

Objet de décoration