EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Console en bois sculpté et doré - Le style Louis XVI avant Louis XVI
Console en bois sculpté et doré - Le style Louis XVI avant Louis XVI - Mobilier Style Louis XVI Console en bois sculpté et doré - Le style Louis XVI avant Louis XVI - Antiquités Rigot et Fils
Réf : 60896
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Bois doré
Dimensions :
l. 114 cm X H. 88 cm X P. 54 cm
Mobilier Console - Console en bois sculpté et doré - Le style Louis XVI avant Louis XVI XVIIIe siècle - Console en bois sculpté et doré - Le style Louis XVI avant Louis XVI
Antiquités Rigot et Fils
Antiquités Rigot et Fils

Mobilier de qualité patrimoniale d'époque XVIIIe début XIXe siècle


+33 (0)6 08 09 41 17
+33 (0)4 72 41 81 17
Console en bois sculpté et doré - Le style Louis XVI avant Louis XVI

Très rare et somptueuse console « à la grecque » en bois sculpté et doré, de forme semi-circulaire

La ceinture :
Elle présente tout d’abord le visuel d’un magistral décor ajouré d’une double frise de grecques inscrite dans la structure de la ceinture. La finesse du décor sculpté de cet encadrement : un premier entourage sculpté de cordes suivi d’un léger replat, avant un entourage de perlettes, contraste avec celui géométrique des grecques supportées par des billettes et la légèreté de ses ajours. Sous le marbre, le pourtour à débordement est en quart de rond. Le raccordement en ressaut avec les parties latérales présente la puissante sculpture d’un mufle de lion stylisée et la toison de son collier, qui déborde à la verticale et rythme cette architecture.

Les montants :
Nous sommes surpris par la grâce aérienne, l’élégance, la pureté, et la majesté de leur dessin en arc. Ils s’affinent légèrement avant leur jonction au socle par un large dé de raccordement à fleur d’hélianthe. Leur décor est un jeu de très fines sculptures de piastres en façade, entourées de deux suites rubanées. Sur les côtés, des rangs de fines perlettes et de perles alternés par des espaces calmes forment un décor d’un grand raffinement.

Le socle : De forme semi-circulaire.
Le culot en entablement à perles supporte une magnifique sculpture tripartite d’épais feuillages d’acanthes incurvés et débordants en alignement des montants. Ce décor reçoit la façade du socle dont la sculpture de fines fleurettes dans des entrelacs en tresse répond au délicat décor des montants. On peut noter que toutes les sculptures sont ordonnancées d’après un axe central vertical (symétrie).

- Marbre blanc veiné à cavet d’origine
- Bel état de conservation
- Reprises conservatoires à la dorure

Dimensions :
Hauteur : 88 cm
Largeur : 114 cm
Profondeur : 54 cm

Cette console est rare.

Elle est un témoin historique de l’évolution des arts décoratifs « d’un nouveau style français » : le style Louis XVI avant Louis XVI.

Elle a été dessinée à l’époque Louis XV par opposition aux excès des courbes et contrecourbes du style rocaille envahissant.
Elle s’adressait donc à l’élite avant-gardiste des Arts Décoratifs après la découverte des antiquités d’Herculanum « créant » le néo-classicisme : le nouveau style Louis XVI.


Le mouvement dit « à la grecque », un mouvement avant-gardiste.

Sous l’impulsion des modernistes, des architectes, des ornemanistes et des marchands merciers, soucieux de rompre avec un style devenu démesurément surchargé et de prôner un gout plus raisonnable et pondéré, l’Antiquité fut proposé comme une nécessaire réforme de l’art.

Lorsque Madame Pompadour missionne en 1749 son frère, le futur Marquis de Marigny, en compagnie de l’architecte Soufflot, de l’abbé Leblanc (amateur et critique d’art) et du peintre Nicolas Cochin en Italie, leur voyage durera plus de 21 mois. La reprise des fouilles du site d’Herculanum leur a révélé une civilisation tant par l’architecture que par l’art en général. Ce voyage sera décisif pour l’évolution du goût en France’. Cochin écrit alors son ouvrage précurseur de l’origine du néo-classicisme sur « L’Observation sur les antiquités d’Herculanum, avec quelques réflexions sur la peinture et la sculpture des anciens » ainsi que sa campagne publiée en 1754 dans le Mercure ou « Supplication aux orfèvres, ciseleurs, et sculpteurs sur bois », véritable manifeste pourfendeur du style rocaille.

Une autre figure clé se trouve sous les traits du comte de Caylus, libre penseur, grand homme de lettres, antiquaire, voyageur, « archéologue » et graveur qui publie entre 1752 et 1765 son recueil d’antiquités égyptiennes, étrusques, grecques, romaines et gauloises: un succès considérable.

Citons également le comte Lalive de Jully. Lorsqu’en 1764 paraît le « Catalogue historique » de la collection de cet amateur, on y découvre un important ensemble d’oeuvres des écoles françaises et étrangères mais également un cabinet décoré avec singularité, meublé d’un nouveau style à l’antique au goût grec. En effet, tout comme en témoigne son portrait exécuté par Jean-Baptiste Greuze, on le découvre posant devant un bureau aux lignes insolites pour son époque, rompant délibérément avec le style rocaille à la mode et encore fortement de rigueur à cette époque. Ce bureau, aujourd’hui exposé au château de Chantilly introduit le goût à la grecque, aux lignes épurées et à la rigueur architecturale.

C'est le style Louis XVI avant Louis XVI.

Antiquités Rigot et Fils

Console Louis XVI

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Console en bois sculpté et doré - Le style Louis XVI avant Louis XVI » présenté par Antiquités Rigot et Fils, antiquaire à Lyon dans la catégorie Console Louis XVI, Mobilier.

XVIIIe siècle
Console demi-lune estampillée R.V.L.C
XVIIIe siècle
Console demi-lune en acajou, éstampillée Birckel
XVIIIe siècle
Paire de consoles époque Louis XVI
XVIIIe siècle
Console à quatre pieds, Italie du nord
XVIIIe siècle
Console en acajou d'époque Louis XVI
XVIIIe siècle
Grande Console XVIIIe siècle, Italie Turin