EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys
Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys - Tableaux et dessins Style Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys - Antiquités Promenade Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys - Antiquités - Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys
Réf : 65137
25 000 €
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
Collection privée
Materiaux :
Huile sur panneau
Dimensions :
l. 90 cm X H. 103 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIe siècle - Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys XVIe siècle et avant - Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys  - Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys
Antiquités Promenade
Antiquités Promenade

Mobilier et Objets d'Art de la Haute Epoque au XVIIIe


+33 (0)1 39 78 73 92
+33 (0)6 64 42 84 66
Christ Salvator Mundi, vers 1520 - Atelier de Quentin Massys

Le Christ vêtu d’un manteau rouge de la résurrection orné de galons brodés d’or, retenu au centre par un fermail ouvragé en orfèvrerie. Ce magnifique fermail d’or trilobé est doté d’un cabochon en cristal de roche en son centre et des petites perles, décoré de rinceaux. Le Christ lève sa main droite dans le geste de la bénédiction et pose sa main gauche sur le globe représentant le monde surmonté d’une croix. Cette croix en or ajouré décorée en son centre d’un cabochon de saphir trilobé, chaque branché est ornée de pierres précieuses serties et de perles.
Le visage du Christ au regard serein est encadré d’une courte barbe, les cheveux tombent sur ses épaules, découvrant en partie les oreilles.
L’arrière-plan porte le message du salut : le halo rayonnant du Christ comme le soleil fait apparaître l’arc-en-ciel, le symbole de de l'alliance perpétuelle entre Dieu et tous les êtres vivants, ainsi la lumière du Christ fait dissiper les nuages en les déplaçant vers les angles.
Quentin Massys étant le dernier peintre des primitifs, le souci du détail et la précision sont des caractéristiques de ses œuvres, utilisant un pinceau très fin comme ses prédécesseurs, souvent constitué d’un seul poil animal, il peint minutieusement avec un réalisme étonnant comme nous pouvons constater ici les cils, les sourcils, les poils de la barbe, un coup de pinceau égal à un poil.
La même technique est également employée pour le fermail et la croix, mais aussi pour les galons brodés.
La composition de notre tableau dérive du tableau de Quentin Massys (1466 à Anvers ou à Louvain - 1530 à Anvers) Christ Salvator Mundi, conservé à Koninklijk Museum, Anvers, vers 1510, 38 x 28,5 cm. Les nombreuses variantes produites par l’atelier de Massys et ses proches suiveurs montrent le Christ en buste avec les deux mains bien visibles ainsi que le globe, notamment celui attribué à Quentin Massys et son atelier, 1500-1510, conservé au North Carolina Museum of Art, Raleigh, Etats-Unis.
Quentin Massys est un peintre flamand, fondateur de l'école d'Anvers. Quentin Massys peut être considéré comme le dernier grand peintre de l’école primitive flamande. Il tira des œuvres de van der Weyden la rigueur des contours et le soin pour le détail. De Van Eyck et de Memling, Massys reprit les techniques basées sur la richesse des pigments transparents ainsi que les effets d'optique.
Notre tableau exécuté dans l'atelier de Quentin Massys, fidèle à la tradition des primitifs flamands est un des derniers exemples de ce courant artistique.
Un autre peintre anversois Joos van CLEVE (Clèves ?, vers 1485 - Anvers, 1540/1541) réalise sa version du Christ Salvator Mundi, vers 1516 – 1518, conservée au Musée du Louvre , inspirée par la Renaissance Italienne et influencée par les œuvres de Léonard de Vinci.
Salvator Mundi
Salvator Mundi est un sujet iconographique représentant le Christ en tant que Sauveur du monde, cette représentation deviens répandue à la fin du XVème siècle et dérive de la « Sainte face » et du « Christ en majesté ». Christ Salvator Mundi se caractérise par le geste bénissant et le globe surmonté de croix. Ce globe représente le monde débarrassé du péché, rendu à la transparence et à l’incorruptibilité. Le sceptre en forme de croix proclame son statut de maître du monde.

Huile sur panneau de chêne, h. 56 x l. 40 cm
Avec le cadre en palissandre mouluré d’époque début XVIIème, dimensions : h. 103 cm x l. 90 cm.

Antiquités Promenade

Tableaux XVIe siècle