EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Cerbère - Italie XVIIe siècle
Cerbère - Italie XVIIe siècle - Sculpture Style Renaissance Cerbère - Italie XVIIe siècle - Dei Bardi Art
Réf : 96766
18 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Italie
Materiaux :
Pierre peinte
Dimensions :
l. 36 cm X H. 80 cm X P. 69 cm
Sculpture Sculpture en pierre - Cerbère - Italie XVIIe siècle XVIIe siècle - Cerbère - Italie XVIIe siècle
Dei Bardi Art
Dei Bardi Art

Sculptures et objets d'art Haute Epoque et Renaissance


+32 (0)4 76 74 05 57
Cerbère - Italie XVIIe siècle

Cerbère
Pierre peinte en noire
Italie, XVII siècle
80 x 69 x 36 cm
(Une tête manquante)



« Cerbère, la cruelle et monstrueuse bête, Aboie, et l’aboiement sort de sa triple tete, contre les malheureux plongés dans cet Enfer.
L’oeil en feu, la crinière immonde et tout sanglante, Ayant peine à porter sa gorge pantelante, Il va les déchirant de ses griffes de fer.
Quand Cerbère nous vit entrer au sombre asile, Il nous montra ses croques menaçants, le reptile! De rage et de fureur tous ses membres tremblaient ». (Dante, Chant sixième, Divine Comédie).

Cerbère figure assis, dans son role de féroce gardien des enfers; la musculature nerveuse, la peau adhérente qui laisse voir les côtes, les membres longs et robustes; les têtes sont larges et les yeux bien distanciés. Peint en noir pour amplifier son air menaçant, le gardien infernal est représenté avec ses célèbres attributs, tortillant ses têtes, grondant et aboyant.

Dans la ...

Lire la suite

... mythologie grecque, Cerbère est un monstre tricéphale posté aux portes du Hadès. C’est le fils d’Echidna, au corps de serpent et à la tête de femme, et de Typhon, divinité malfaisante ou (selon les légendes) de Titan responsable des vents forts et des tempêtes. 

Dante place Cerbère à l’entrée du troisième Cercle de l’Enfer, ou sont punis les gourmands. En même temps sur les ombres pécheresses tombe une pluie éternelle mêlée de grêle et de neige. Le poète décrit Cerbère comme un démon avec “ses yeux rouges” et sa “barbe grasse et noire”. La scène où Virgile apaise le monstre en lui jetant des poignées de terre est directement inspirée d’une scène semblable de l’Énéide, dans laquelle Énée aidé de la Sybille va endormir Cerbère lors de sa descente aux Enfers pour retrouver son père Anchise.

Son apparence est tellement effroyable que même les morts en étaient effrayés. Seuls quelques héros de la mythologie ont pu l’amadouer: Hercule par la force et Orphée par la douce harmonie de sa lyre.
Le cerbère symbolise aussi le malaise intérieur de chaque être humain et l’esprit du mal que l’on est seul à pouvoir vaincre par un changement profond et brutal (Héraclès), ou par une action plus spirituelle (Orphée).

Très rares sont les représentations de cerbères dans la statuaire ancienne; le plus souvent le célèbre monstre apparaisse dans des oeuvres greco-romaines (le plus connu est l’hydre de Caere à figures noires conservé au Grand Palais à Paris) ou dans des oeuvres Louis XVI dont les themes s’inspirent de l’antiquité classique (comme la sculpture attribuée à Pajou et conservée au Louvre).

Dei Bardi Art

<   XVIe siècle
Page - Italie vers 1530-40
Page - Italie vers 1530-40

6 000 €

Sculpture en pierre Renaissance

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Cerbère - Italie XVIIe siècle » présenté par Dei Bardi Art, antiquaire à Bruxelles dans la catégorie Sculpture en pierre Renaissance, Sculpture.