EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Caprice architectural à l’obélisque – Entourage de Marco Ricci (1676 – 1730)
Caprice architectural à l’obélisque – Entourage de Marco Ricci (1676 – 1730) - Tableaux et dessins Style Caprice architectural à l’obélisque – Entourage de Marco Ricci (1676 – 1730) - Art & Antiquities Investment
Réf : 72294
6 600 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Suisse
Materiaux :
Huile sur papier marouflé
Dimensions :
l. 63 cm X H. 50 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Caprice architectural à l’obélisque – Entourage de Marco Ricci (1676 – 1730)
Art & Antiquities Investment
Art & Antiquities Investment

Tableaux anciens, dessins, sculptures, objets religieux


+33 (0)6 77 09 89 51
Caprice architectural à l’obélisque – Entourage de Marco Ricci (1676 – 1730)

Huile sur papier marouflé sur toile.
Cette seconde peinture (elle fait pendant avec une autre présentée séparément) met en scène des personnages au milieu de ruines antiques noyées dans la lumière.
Comme au théâtre, le décor « est planté » : colonne brisée, sculpture de nu couché, obélisque et diverses pierres taillées forment un ensemble aux apparences chaotiques mais savamment ordonné. Et les acteurs occupent l’espace : tandis qu’un groupe d’hommes converse sur un élément taillé effondré, une mère et son enfant traversent la scène. Au loin, de nombreux personnages s’activent autour d’un temple.

Nos deux peintures peuvent être rapprochées d’une œuvre conservée à la National Gallery of Art de Washington ou au John Paul Getty Museum de Los Angeles.

Cadre ancien en bois doré à la mecca et noirci avec son crochet d’origine en ver forgé.
Dimensions : 33 x 47 cm la vue – 50 x 63 cm avec le cadre

Marco Ricci (Belluno 1676 - Venise 1730) est l’élève et le neveu de Sebastiano Ricci. Il appartient à la famille des vedustistes vénitiens du 18ème siècle. Très tôt, il se tourne vers la peinture de paysage et réalise des compositions lumineuses et riches en effets atmosphériques. L'influence de Salvatore Rosa et Andrea Magnasco est perceptible dans son œuvre, son coup de pinceau est de plus en plus vif et lâche.
Sur l’invitation de Lord Manchester, entre 1708 et 1716, Marco Ricci fait plusieurs séjours en Angleterre où il peint notamment des scènes pour l'Opéra italien dans le Queen's Theatre de Haymarket.
De retour à Venise en 1716, il poursuit son activité scénographique (dessins dans la Bibliothèque royale du Château de Windsor). C’est dans sa phase de maturité que Ricci se spécialise dans la peinture de caprices architecturaux caractérisés par une luminosité intense et vibrante.

Art & Antiquities Investment

Tableaux XVIIIe siècle