EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle
Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle - Argenterie et Orfèvrerie Style Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle - Baptiste Jamez Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle - Antiquités - Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle
Réf : 108099
1 250 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
HARLEUX
Provenance :
Paris, France
Materiaux :
Argent massif 1er titre
Argenterie et Orfèvrerie  - Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle XIXe siècle - Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle  - Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle Antiquités - Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle
Baptiste Jamez
Baptiste Jamez

Mobilier, objets d'art et tableaux du XVIIIe siècle - Orfèvrerie


+33 (0) 6 62 59 77 70
Cafetière filtre « du Belloy » en argent massif, Paris XIXe siècle

Cafetière filtre complète en argent massif par la Maison HARLEUX. De forme tronconique, elle est composée de la cafetière en elle même, coiffée d'un couvercle à doucine sommé d'une graine de forme toupie. Le filtre qui vient prendre place au dessus reçoit, tout comme la cafetière, un élégant décor de moulurations. Le poussoir et le panier, en argent massif, se caractérisent par la finesse de leur fabrication et la délicatesse de leurs prises.

Poinçons :
• Minerve 1er titre.
• Maître-orfèvre : HARLEUX.

Poids brut : 640 grammes.

La cafetière "du Belloy" ou "Dubelloire" tient son nom de Jean-Baptiste de BELLOY de MORANGLES (1709-1808), archevêque de Paris puis cardinal, qui en aurait été l'inventeur vers 1800.
Il s'agit de la première cafetière à percolation. Succédant aux préparations en infusion, décoction, ébullition... cette méthode permet de filtrer et de pouvoir enfin en récolter tous les arômes. La cafetière est composée de deux ...

Lire la suite

... récipients superposés, séparés par un compartiment-filtre. Par lixiviation, l'eau chaude versée dans le compartiment supérieur passe lentement entre les fines particules de café jusqu'au récipient inférieur qui en recueille le breuvage écoulé.

La paternité réelle de cette cafetière est discutée. Elle serait l'oeuvre du chimiste rouennais DESCROIZILLES (1751-1825) à qui son ferblantier aurait volé l'idée avant de présenter la machine au prélat, grand amateur de café. Si Monseigneur de BELLOY semble être inventeur de cette cafetière au sens archéologique, il en fait large diffusion et très vite les grands noms en font l'apologie tels que GRIMOD de LA REYNIÈRE dans son célèbre "Almanach des Gourmands" (1805), le docteur Joseph GASTALDI (président du jury dégustateur de La Reynière), ou encore BRILLAT-SAVARIN dans sa "Physiologie du goût (1825). BALZAC engloutissait des litres de café préparé dans une "du Belloy" et la préparation minutieuse de l'"essence de café" indispensable à Marcel PROUST dans une cafetière de ce type est racontée de façon savoureuse par sa fidèle dame de compagnie (Céleste ALBARET, "Monsieur Proust - Souvenirs recueillis par Georges Belmont", Ed. Robert Laffont, 1973).

Depuis l'invention de la cafetière "du Belloy" bien d'autres techniques ont été développées et adoptées, mais celle-ci demeure toujours en vogue chez les amateurs de café.


HARLEUX

Jean-Baptiste HARLEUX est un orfèvre parisien au 15 rue du Grand Hurleur. Son poinçon est insculpé en 1834. La maison se transmet ensuite et sera installée au 32-34 rue Pastourelle.
La Maison HARLEUX produisait des objets d’orfèvrerie dont certains objets « utilitaire » de grand luxe. Ainsi parmi les pièces impressionnantes traditionnellement prisées à l’époque telles que flambeaux, services à thé, samovars, aiguières… aux styles empruntés au XVIIIe siècle français trouve-t-on à son catalogue godet, plateau-passoire et grille à absinthe ou encore un exceptionnel œufrier zoomorphe (FW Auction, "Première partie de la collection du Vicomte de C", 14 Novembre 2021, adjugé 20 000€).


MUSÉES, INSTITUTIONS PUBLIQUES ET OBJETS CLASSÉS

• MUSÉE VERGER-TARIN, AUTUN, Moutardier, argent, Paris, 1854-1875.
• MUSÉE BERTRAND, CHATEAUROUX, Tasse et soucoupe aux armes de Bertrand, argent et vermeil, Paris, XIXe siècle.
• LIANG YI MUSEUM, HONG-KONG, A French four-piece tea and coffee service, argent, Paris, c. 1900.
• PALAIS CATHERINE, TSARSKOÏE SELO, Trésor Naryshkin, (partie) : Ignaty Sazikov, Pavel Ovchinnikov, Ivan Khlebnikov, Grachev Frêres, Carl Fabergé, Keibel, Varypaev, Falize, Aucoc Ainé, Touron, Queillé, Parisot, Harleux, Jacquart, Corne Guillaume, Cardeilhac, Dehanne


BIBLIOGRAPHIE

• DELAHAYE Marie-Claude, L'Absinthe-Les Cuillères, Musée de l'Absinthe édition, 2001.

Baptiste Jamez

Argenterie et Orfèvrerie