EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle
Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle - Mobilier Style Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle - Antiquités Promenade Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle - Antiquités - Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle
Réf : 67573
VENDU
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Collection privée
Materiaux :
Ébène, ivoire
Dimensions :
l. 162 cm X H. 191 cm X P. 45 cm
Mobilier Cabinet - Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle XVIIe siècle - Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle  - Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle Antiquités - Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle
Antiquités Promenade
Antiquités Promenade

Mobilier et Objets d'Art de la Haute Epoque au XVIIIe


+33 (0)1 39 78 73 92
+33 (0)6 64 42 84 66
Cabinet d’apparat en ébène et ivoire gravé, Naples début du XVIIe siècle

Cet important et rare cabinet d’apparat orné de plaquettes d'ivoires gravées est attribué à l’ébéniste Iacobo Fiammengo, actif à Naples entre 1580 et 1630 et au graveur sur ivoire Giovanni Battista de Curtis, d’après les gravures d'Antonio Tempesta (1555-1630) illustrant « Les métamorphoses d’Ovide ».
De forme rectangulaire, le cabinet ouvre par dix tiroirs et une porte centrale. Chaque tiroir est orné de deux plaquettes d’ivoire gravé et rehaussé à l’encre de scènes mythologiques issues des métamorphoses d’Ovide. Chaque plaquette est placée dans un double encadrement de moulures ondées en ébène, placage de palissandre et incrustations de filets d’ivoire. Les tiroirs sont munis de boutons de tirage en ivoire et d’une entrée de serrure en bronze doré.
Les tiroirs se trouvant au-dessus et en-dessous de la porte centrale forme avec celle-ci un ensemble évoquant un portique d’un temple antique appartenant au répertoire de l’architecture classique. Il se compose d’une corniche brisée accueillant une balustrade en ivoire tourné en son milieu. Deux colonnes de chaque côté au chapiteaux ioniques en ivoire mouluré soutiennent les entablements ornés de moulures ondées en ébène encadrant les plaquettes d’ivoire gravées de mascarons et fleurs. Les colonnes à fut incrusté de filets d’ivoire dans la partie supérieure, sont ornées de placage d’ivoire gravé.
A l’intérieur neuf tiroirs dont deux supérieurs qui cachent un compartiment secret, tous en placage de palissandre et encadrement de filets d’ivoire et de moulures ondées ; munis de boutons de tirage en ivoire.

Cabinets similaires: Museum für Kunst und Gewerbe, Hamburg, signé De Curtis, Victoria and Albert Museum, Londres, Philadelphia Museum of Art, Los Angeles, County Museum of Art, Musée Benoît-De-Puydt de Bailleul, Musée de Saint Martin de Naples.
Dimensions: h. 191 cm, l. 162 cm, p. 45 cm

Notre cabinet de qualité muséale est un rare exemple du savoir-faire et de l'habilité des artistes du début du XVIIème siècle.

Etude approfondie:

Après avoir annexé le Portugal en 1580, Espagne a gagné le monopole sur le commerce et importation de l'ivoire et de l'ébène, les matériaux les plus luxueux utilisés dans la création de meubles et objets. Dans les années 1590 les cabinets en placage d'ébène ornés de plaques d'ivoire gravés ont connu un engouement considérable en Espagne. Les meilleurs exemplaires ont été fabriqués à Naples, un des plus importants territoires espagnoles, par des ébénistes comme Iacobo Fiammengo.
Iacobo Fiammengo signe avec plusieurs graveurs sur ivoire des contrats de collaboration et engage entre autres Giovanni Battista de Curtis afin de travailler sur deux cabinets avec des scènes du Vieux testament et des métamorphoses d'Ovide. La signature de De Curtis apparaît sur le cabinet au musée des arts décoratifs de Hambourg, seul meuble avec une origine ainsi attestée.
Le cabinet trouve son origine en Espagne, où il est connu sous le nom d'escritorio; à Naples, les ébénistes comme Iacobo Fiammengo étaient appelés scrittorista. Principalement fabriqués pour accueillir les collections de curiosités et d'objets précieux, les cabinets avaient également le rôle de démontrer la richesse de leurs propriétaires et de ce fait le décor se devait être le plus luxueux possible, car destinés à la grande noblesse ou aux riches marchands ou armateurs.

Les Métamorphoses sont des poèmes épiques écrits par le poète latin Ovide au Ier siècle de notre ère, dans lesquels il a réuni environ 250 mythes et légendes. Cette œuvre majeure de la littérature latine raconte l’histoire mythique du monde depuis le chaos originel jusqu’à l’apothéose de Jules César.
Les Métamorphoses ont connu un grand succès et ont inspiré de nombreuses œuvres artistiques à travers les siècles. Elles racontent des histoires de transformations d'hommes, de héros ou dieux en animaux ou plantes. Sur notre cabinet les scènes gravées proviennent des épisodes relatant la vie d'Europe et Jupiter, Mercure et Argus, Venus et Adonis, Méléagre et Atalante, Proserpine et Ascalaphe et etc. (voir dans les photos les scènes identifiées avec les gravures d'origine correspondantes).

Littérature: Alvar Gonzalez-Palacios, Il Tempio del Gusto.
Le arti decorative in Italia fra classicismi e barocco, Milan, 1984, t. II

Antiquités Promenade

Cabinet