FR   EN

CONNEXION

Du 20 septembre 2017 au 8 janvier 2018 | Musée de Cluny

Objets de fascination, supports d’innovation, quelque 150 œuvres en verre sont réunies dans le frigidarium des thermes de Cluny pour faire découvrir l’excellence de la production médiévale.

Tout au long de la période, la production de verre s’enrichit de techniques de mieux en mieux maîtrisées, de formes innovantes et d’usages plus variés. Vitraux, gobelets, verres à tige, «ampoules», perles ou plaques émaillées, verres d’optique, les hommes du Moyen Âge entretiennent avec le verre un rapport de réelle fascination.

Donner à voir et à comprendre ce foisonnement créatif et technique, tel est l’objet de l’exposition «Le Verre, un Moyen Âge inventif» organisée au musée de Cluny, musée national du Moyen Âge.

Ambassadeurs de la production verrière médiévale, plusieurs chefs d’œuvre du vitrail accueillent le visiteur à l’entrée de l’exposition. Art du luxe né de la créativité des verriers mérovingiens vers le 5e siècle, le vitrail gagne ses lettres de noblesse avec l’avènement de l’architecture gothique, comme en témoignent d’importants exemples provenant de l’abbaye de Saint-Denis ou de la Sainte-Chapelle. Rendu transparent, le vitrage pénètre dans les demeures civiles les plus prestigieuses à la fin de la période.

1 - Arbre de Jessé. Vitrail provenant de l’église de Saint-Denis 1140-1144. Vitrail, verres colorés et plomb. 375 x 65 cm. Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - © Laboratoire de recherche des Monuments historiques/photo Dominique Bouchardon.

2 - Les joueurs d’échecs. Provenant de l’hôtel de la Bessée, Villefranche-sur-Saône. XVe siècle. Vitrail, verres colorés et plomb. 54 x 54 cm. Paris, musée de Cluny–musée national du Moyen-Âge, Inv. Cl. 23422 © RMN-Grand Palais (musée de Cluny–musée national du Moyen-Âge)/Jean-Gilles Berizzi.


Produit de luxe ou de semi-luxe, le verre prend progressivement place sur les plus grandes tables mais aussi, curieusement, dans les tavernes. Maintenue dans les premiers siècles du Moyen Âge, sa fabrication est réinventée par les Carolingiens. Ils mettent au point les premiers verres «de fougère», reconnaissables entre tous au coloris vert que leur donnent les cendres végétales.

1 - Coupe de Saint Savin-sur-Gartempe, XIe siècle, France, Poitiers Musée Sainte Croix. © Musée de Poitiers / Photo Christian Vignaud.

2 - Corne à boire. VIe siècle. Verre. 18 x 32 cm. Bruxelles, Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, Inv. SPW 250.20. © Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, Bruxelles.

 

En comparaison, la «blancheur» et le raffinement des productions islamiques éblouissent les Occidentaux. Au début du 14e siècle, la virtuosité et la minutie des Italiens puis des Provençaux commencent à rivaliser avec les importations venues d’Orient. Les artisans créent d’élégants verres à décors de filets bleus. Les Vénitiens sont reconnus pour leurs gobelets émaillés tandis que, dans le nord de la France, les premiers verres à tige font leur apparition.

1 - Hanap dit « Verre de Charlemagne ». Provenant du trésor de l’église de Châteaudun. XIIIe et XIVe siècles. Verre et métal argenté.
Chartres, Musée des Beaux-Arts, Inv. 5144  © musée des Beaux-Arts de Chartres.

2 - Verre à tige pleine provenant du château de la Madeleine à Chevreuse (Yvelines). XIVe siècle. Verre verdâtre oxydé, décor de 8 côte, Montigny le Bretonneux, Service archéologique inter-départemental Yvelines/Hauts-de-Seine. 21,2 x 13,5 x 13,5 cm © RMN-Grand Palais / Philippe Fuzeau.


Le verre se décline dans des usages sacrés et savants. Parce que l’urologie est l’un des rares moyens de poser un diagnostic au Moyen Âge, l’urinal de verre devient le symbole du médecin. Avec les progrès de la distillerie, quelques alambics et autres contenants orientent le verre vers la science des apothicaires. Grâce à ceux de la recherche sur l’optique apparaissent, à la fin du 13e siècle, les premières lunettes constituées de deux lentilles convexes fixées sur un pince-nez et dites «clouantes».
Les miroirs en verre, jusqu’alors miniatures et utilisés pour aider à la lecture, prennent de l’ampleur. L’exposition présente ainsi l’unique exemplaire conservé de miroir parabolique, dit «à bosse», prêté par le musée historique de Vevey (Suisse).

Miroir parabolique « des Conseils ». Empire germanique. 1500. Verre en bosse. 85 x 65 cm
Vevey, Musée historique © Musée historique de Vevey–Vevey – Suisse.


L’exposition «Le Verre, un Moyen Âge inventif» est organisée en partenariat avec la Réunion des musées nationaux - Grand Palais et a été rendue possible grâce à des prêts d’institutions internationales telles que le Victoria and Albert Museum de Londres (Angleterre), l’Historisches Museum de Ratisbonne (Allemagne), le service archéologique de Zélande (Pays-Bas), les musées royaux d’art et d’histoire de Bruxelles, le musée suédois d’histoire de Stockholm, le Museum Markiezenhof de Berg-op-zoom (Pays-Bas) ou le musée de Tarquinia (Italie). De nombreuses pièces de musées français comme ceux de Lille, Metz, Strasbourg, Caen, Avignon ou Angers dialoguent également avec les œuvres du musée de Cluny.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Musée de Cluny
Musée national du Moyen Âge
6, place Paul Painlevé
75005 Paris
Tél. 01 53 73 78 16

Site internet

 

Le Verre, un Moyen Âge inventif
Tous les articles

ARTICLES

Parole d'expert   | 10 JUIL - 2017
Jacques Nève présente une exceptionnelle pendule de Claude GalleJacques Nève présente une exceptionnelle pendule de Claude Galle
Diplômé du "Sydney Institute of Technology", meilleure école horlogère de l'hémisphère sud, passionné par les mécanismes et les arts décoratifs, Jacques Nève expertise et restaure des …
Lire la suite
Exposition   | 20 NOV - 2017
Kouskovo dresse la table à Champs  Un service impérial d’exceptionKouskovo dresse la table à Champs - Un service impérial d’exception
Du 9 décembre 2017 au 15 mars 2018 | CHÂTEAU DE CHAMPS-SUR-MARNE Présentation de 126 pièces de porcelaine et de verrerie du « Service de Chaque Jour », destiné à l'usage personnel de la …
Lire la suite
Arts Décoratifs   | 14 JUIN - 2015
guéridon EmpireLe guéridon Empire
Développé sous l’impulsion de Napoléon Ier, le style Empire s’insère dans la droite ligne de celui de son prédécesseur Louis XVI. Après des premiers balbutiements sous le Directoire, il …
Lire la suite