FR   EN

CONNEXION

Du 12 avril au 12 septembre 2018 | Château de Champs-sur-Marne

Symbole d’un grand jour, la robe de mariée occupe une place à part dans la garde-robe féminine.

Du 12 avril au 12 septembre 2018, le Centre des monuments nationaux présente au château de Champs-sur-Marne l’exposition « Vive la mariée », troisième et dernier volet de « L’Histoire en costumes », cycle d’expositions sur le thème du costume, initié en 2016.

 

Pendant longtemps la robe de mariée a représenté un moment crucial dans la vie d’une femme, celui de la création de son nouveau foyer et de son changement de statut social. Choisie avec soin, souvent conservée puis léguée, cette robe est l’élément le plus visible d’une série de pratiques sociales dont le but a longtemps été l’alliance de deux familles, sinon de deux individus.

La cérémonie du mariage était le point d’orgue d’une série d’étapes convenues : présentation, fiançailles, signature du contrat, don de la corbeille de mariage, constitution de la dot et préparation du trousseau. Le XIXe siècle a codifié diverses pratiques anciennes et a particulièrement marqué l’institution du mariage, en distinguant le mariage civil du religieux, ou encore en établissant le rituel et les symboles, comme la couleur et la parure de la mariée.

La robe de mariée a le plus souvent suivi la mode bourgeoise, reflétant ainsi les préférences esthétiques et morales de son époque. Ainsi sa forme évolue au fil des décennies, depuis les robes à paniers du XVIIIe siècle, le style épuré du Premier Empire, la mode romantique et les formes structurées par les crinolines et les tournures. De même, au lendemain de la Première Guerre mondiale, elle n’a pas résisté à l’évolution des mœurs et des styles vestimentaires : les femmes modernes se mariaient alors dans des robes à tailles basses et ourlets raccourcis.

Ce troisième volet de la série d’expositions « L’Histoire en costumes » retrace l’évolution de cette robe si particulière, depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’aux années 1930, montrant ainsi l’évolution des styles et des parures.

Elle présente à la fois des tenues reconstituées par Nathalie Harran, historienne de l’art, directrice de La Dame d’Atours, et commissaire de l’exposition, pour les périodes les plus anciennes, et des pièces authentiques issues de sa collection, à partir de 1870. Une quarantaine de tenues accompagnées d’accessoires témoignent ainsi de l’évolution de cette tenue exceptionnelle, toujours réinventée mais jamais désuète, à l’image du mariage.

© Patrick Dallanegra

 

A l’occasion de l’exposition, la salle à manger du château prend des airs de réception avec une mise en scène de la table dressée pour un repas de noces qui permet d’admirer le service de table en porcelaine de Chantilly ayant appartenu à la famille Cahen d’Anvers, derniers propriétaires du château, et sorti exceptionnellement des réserves.

Robe de mariée des années 1860 et table dressée pour un repas de noces dans la salle à manger du château de Champs-sur-Marne © David Blondin – CMN

 

Différents globes prêtés par la Maison de la Mariée du Parc naturel régional de Brière complètent l’exposition et présentent la variété typologique de cet objet souvenir.

Globes de mariée présentés dans la chapelle du château © David Blondin – CMN

Véritable petite vitrine destinée à protéger des souvenirs du mariage (couronne, fleurs…), le globe de mariée est apparu vers 1850. Il comprend aussi des décors, avec souvent des éléments végétaux en bronze doré ou en laiton, des fleurs en porcelaine ou des miroirs, dont le langage codifié symbolise l’amour, la fidélité, la prospérité, la fécondité…
C’est dans les années 1890-1920 que la mode a atteint son apogée en France et dans d’autres pays d’Europe. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’engouement s’est éteint progressivement.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Château et parc de Champs-sur-Marne 
31 rue de Paris
77420 Champs-sur-Marne

Tél. 01 64 62 74 42

Site internet

 

Exposition « Vive la mariée » au château de Champs-sur-Marne
Tous les articles

ARTICLES

Arts Décoratifs   | 10 MAI - 2015
La table tric trac au 18eme siècleLa table tric trac
L’amusement tient une place importante pour les plus riches durant l’Ancien Régime, et notamment au XVIIIe siècle. De nombreux jeux se créent sous les règnes de Louis XV et Louis XVI, qui …
Lire la suite
Peinture   | 10 MAI - 2015
Portrait militaire au 18eme siècleLe portrait militaire au XVIIIe siècle
Au XVIIIe siècle, le portait devient un des genres majeurs de la peinture au détriment de la peinture d’histoire. Les portraits se font plus personnels mais représentent toujours la grandeur du …
Lire la suite
Arts Décoratifs   | 10 MAI - 2015
La table de changeurLa table de changeur
Avec l’expansion du commerce en Europe à partir du XIIIe siècle un métier prend de l’importance, celui de changeur. Afin de conserver en sécurité l’argent qu’il échange et monnaie …
Lire la suite