EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796
Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796 - Mobilier Style Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796 - Antiquités Philippe Glédel Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796 - Antiquités - Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796
Réf : 97508
Prix sur demande   -   RÉSERVÉ
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
I.B. Depouez
Provenance :
Pays de Rennes
Materiaux :
Merisier
Dimensions :
l. 145 cm X H. 237 cm X P. 62 cm
Mobilier Armoire - Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796 XVIIIe siècle - Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796  - Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796 Antiquités - Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Armoire de mariage rennaise signée et datée 1796

Armoire de mariage rennaise de style Régence en merisier à corniche double cintre signée I.B. DEPOUEZ et datée 1796.

Travail du Pays de Rennes, par Jean-Baptiste Depouez, de la fin du XVIIIe siècle.


Des armoires rennaises il en est relativement beaucoup et de toutes sortes, tant les menuisiers-sculpteurs qui s'activaient dans le pays de Rennes étaient nombreux (pas tous véritablement professionnels d'ailleurs, mais pour beaucoup de simples amateurs qui ont produit à moindres coûts), mais en vérité il faut bien comprendre que c'est moins d'une dizaine de sculpteurs par générations qui auront à eux seuls fabriqué les modèles les plus éblouissants... Jean-Baptiste Depouez est de ceux-là, et de la première génération.

Nous avons affaire ici à un très riche modèle, à la transition des deux périodes, adoptant le style Régence dans les formes et les découpes, mais conservant le répertoire "à la Bérain" de l'époque précédente.
L'ornementation ...

Lire la suite

... sculptée est très variée : cartouches, culots, feuilles d'acanthe imbriquées, fleurons, rosettes, couronnes fleuries, liens d'amour, lambrequins ornés de campanes, arabesques, coquilles, bustes de phénix, rinceaux fleurdelisés, motifs en C et en S ponctués de crossettes, palmettes étirées, festons et rinceaux de fleurs et feuillages, glands, rubans plissés, dents de loup, motifs estampés, fonds mosaïqués, volutes...
Le merisier fort bien choisi pour la qualité de son grain, fin avec des fibres courtes et serrées (plus aisé à travailler et donnant un beau poli à l'entaille d'un ciseau parfaitement affûté qui a laissé bien peu de traces hors motifs), son emploi n'a pas été épargné mais au contraire il est majeur dans la construction de l'armoire (le châtaignier, bois de second emploi, n'est ici réservé qu'à une partie des fonçures) et en épaisses sections (à ce titre, le poids du meuble est stupéfiant).
La mouluration est aussi généreuse qu'elle est profonde, la sculpture bien fouillée et dégagée, les motifs parfaitement dessinés, sans heurts ni cassures de la ligne. Seuls quelques-uns des sculpteurs majeurs du pays de Rennes, parmi lesquels Charles Croizé, François Allory et Louis Hindré utiliserons cette palette de motifs. Beaucoup d'autres n'en auront proposé qu'une interprétation extrêmement simplifiée ou vaguement stylisée (Voir une comparaison en documentation).

On pourra particulièrement admirer sur cette armoire :
- Le rare ressaut à pan situé à l'angle de la corniche.
- La qualité du dessin et de la sculpture des trois panneaux, tous également réussis.
- Le bandeau sculpté qui court sur les montants verticaux et se poursuit sans contraintes des assemblages sur les traverses horizontales, ceinturant les portes, et encore souligné par de puissantes moulurations en quart-de-rond.

Assemblage du bâti à tenons, mortaises et chevilles, fonçures et étagères en bois de
châtaignier et merisier, deux anciens tiroirs intérieurs en merisier avec trappe secrète.
Belles entrées de serrure en fer ouvragé et ajouré à têtes de coq,
deux gonds épais par porte.
Belle clé avec sa grosse serrure en fer, le tout d'origine.


Très bel état d'origine de l’ensemble, meuble sain et avec peu de traces de xylophages. A été l'objet d'une restauration absolument complète et d'un nettoyage et d'une remise en cire particulièrement méticuleuse (chaque cm² inspecté, sans soucis du temps passé). Nous nous croyons autorisé à le signaler quand les lancettes de chirurgien font partie des petits accessoires de l'atelier. La patine finale du meuble est absolument superbe.


Provenance d'un château des environs de Rennes.


Notes à propos de la signature : En pays Gallo, la graphie du prénom Jean est Ian (même prononciation). En revanche, Depouez grave "Faiet par" pour Faite par (et c'est ainsi que nous avons pu le lire sur d'autres meubles de sa main).

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous-mêmes gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

Armoire