EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle
Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle - Mobilier Style Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle - Antiquités Philippe Glédel Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle - Antiquités - Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle
Réf : 66645
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
Normandie - Bayeux
Materiaux :
Chêne merrain
Dimensions :
l. 157 cm X H. 247 cm X P. 58 cm
Mobilier Armoire - Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle XIXe siècle - Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle  - Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle Antiquités - Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Armoire de mariage normande "aux personnages" - Bayeux XIXe siècle

Très exceptionnelle armoire de mariage de Bayeux, en chêne maillé ou "merrain", dite de la plaine de Caen.
Hors normes, extraordinaire, ce sont les premiers mots qui viennent à l'esprit en contemplant cette armoire qui "donne à voir", commande d'un client fortuné (à la vue de certaines de ses particularités, nous pensons à un armateur ou un riche marchand ayant commercé avec les Indes) à un maître-menuisier de Bayeux. Et si par sa taille et son opulence elle représente le standard des plus fastueux spécimens du Bessin, son répertoire ornemental est exceptionnellement riche et d'une originalité telle ... que nous n'avions tout simplement jamais imaginé en rencontrer une pareille.

La composition du bouquet central est faite d'un vase médicis à anses de serpents tenu par deux lions (ou léopards héraldiques, symbole de la Normandie, mais aussi de la ville de Bayeux, cependant parfaitement inédit dans le mobilier normand) chargé de fleurs à foison, tout en ...

Lire la suite

... sculpture ajourée de roses, pivoines, dahlias, coings... En dessous, au sommet des portes, deux renommées (absolument rarissime) soutiennent des guirlandes de fleurs tressées retombant en festons du vase central, guirlandes qui passent (en trompe l’œil) devant la porte. A noter également, aux écoinçons des portes, papillons, libellules, oiseau-mouche, arbres et habitations, ferme normande à droite, château à gauche (encore un répertoire totalement inédit).
Au centre, les médaillons sont peut-être plus stupéfiants encore : à droite, des personnages normands vaquant à leurs occupations dans un hameau, à gauche, des personnages orientaux représentés dans leur village.
Les colonnes dégagées aux angles sont principalement sculptées de fleurons et d'une répétition de charmants petits festons écussonnés d'étoffes et de perles, tandis qu'à la palmette du sommet répond une opulente coquille Saint-Jacques au renflement du pied. On note par ailleurs des drapés enrubannés, des tiges de roses, une tête animale ...

Le meuble est entièrement construit en chêne maillé dit merrain, d'une qualité et d'un assemblage irréprochables. Les sections de bois employées, tant en largeur (pour les panneaux et traverses) qu'en épaisseur (pour les motifs), permettent au sculpteur de pleinement s'exprimer et présentent l'opulence des plus exceptionnels spécimens de Normandie.
L'armoire s'éclaire de longues entrées de serrures de très belle qualité, à motifs en cols de cygne et de fiches à lacets de la hauteur des portes d'une rare qualité (ces dernières en deux parties et à quatre points de fixation), le tout en fer ouvragé et étamé (soit recouvert d'une feuille d'étain à imitation de l'argent). Elle ferme par une serrure à crémone (trois points).

Le chêne maillé est obtenu, à l'inverse du sciage de long, par un débit de l'arbre en quartiers. Il nécessite des arbres centenaires et sans défauts et induit davantage de pertes puisque le sciage n'est pas parallèle (similaire aux quartiers d'une orange). Bien plus coûteux, il présente l'avantage d'être à la fois plus léger et plus solide, mais surtout il apparaît, de part ses moirures, beaucoup plus beau une fois ciré ou vernis. Les meilleurs ateliers normands se sont spécialisés dans la fabrication de meubles en chêne merrain.

La plaine de Caen, qui forme une partie du Bessin, est une région fertile, très riche en limon calcaire qui y a favorisé le développement de la "grande culture" et de l'élevage (des chevaux en particulier) structuré en très importantes exploitations. Dès le début du XIXe siècle, cette région, au contraire du bocage mais bien plutôt comparable au plateau du Pays de Caux, était en quelque sorte la Beauce normande. Ainsi les exploitations couvraient en moyenne plus de 50 hectares et parfois bien davantage, les bâtiments y avaient l'allure de véritables manoirs-forteresses, certains très anciens étaient d'ailleurs nés du repli sur leurs terres de grands propriétaires fonciers de la noblesse.

État : superbe état d'origine, et parfaitement revue en restauration, se présentant en armoire lingère avec cinq étagères (dont une à deux tiroirs).
Très belle patine, en finition cirée.

Origine : Basse-Normandie, Calvados, Bayeux.

Époque : première partie du XIXe siècle.

Dimensions : Hauteur 2,47 m x Largeur 1,57 m x Profondeur 0,58 m.
Corniche : Largeur 1,85 ml

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous même gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

Armoire