EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Armoire de mariage normande de Bayeux
Armoire de mariage normande de Bayeux - Mobilier Style Armoire de mariage normande de Bayeux - Antiquités Philippe Glédel Armoire de mariage normande de Bayeux - Antiquités - Armoire de mariage normande de Bayeux
Réf : 93233
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Chêne maillé de Riga
Dimensions :
l. 157 cm X H. 248 cm X P. 58 cm
Mobilier Armoire - Armoire de mariage normande de Bayeux XIXe siècle - Armoire de mariage normande de Bayeux  - Armoire de mariage normande de Bayeux Antiquités - Armoire de mariage normande de Bayeux
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Armoire de mariage normande de Bayeux

Exceptionnelle armoire de mariage de la région de Bayeux, en chêne maillé ou "merrain" très richement sculpté, dite de la plaine de Caen.
Haute de 2,48 m et large de 1,57 m (1,91 m à la corniche), dotée de bouquets de tailles véritablement exceptionnelles, cette armoire délivre au premier regard puissance et opulence. Si elle représente en cela le standard des plus beaux spécimens du Bessin, son bouquet central (aux dimensions extraordinaires) fait d'elle une armoire souveraine parmi les autres modèles du Calvados (et nous dirons sans exagération qu'il faut en voir non pas cent mais mille pour en découvrir une pareille).
La plaine de Caen, qui forme une partie du Bessin, est une région fertile, très riche en limon calcaire qui y a favorisé le développement de la "grande culture" et de l'élevage (des chevaux en particulier) structuré en très importantes exploitations. Dès le début du XIXe siècle, cette région, au contraire du bocage mais bien plutôt ...

Lire la suite

... comparablement au plateau du Pays de Caux, était en quelque sorte la Beauce normande. Ainsi les exploitations couvraient en moyenne plus de 50 hectares et parfois bien davantage, les bâtiments y avaient l'allure de véritables manoirs-forteresses, certains très anciens étaient d'ailleurs nés du repli sur leurs terres de grands propriétaires fonciers de la noblesse.
Le chêne maillé est obtenu, à l'inverse du sciage de long, par un débit de l'arbre en quartiers. Il nécessite des arbres centenaires et sans défauts et induit davantage de pertes puisque le sciage n'est pas parallèle (similaire aux quartiers d'une orange). Bien plus coûteux, il présente l'avantage d'être à la fois plus léger et plus solide, mais surtout il apparaît, de part ses moirures, beaucoup plus beau une fois ciré ou vernis. Les meilleurs ateliers normands se sont spécialisés dans la fabrication de meubles en chêne merrain.
Le musée de Normandie (château de Caen) conserve une armoire très riche, qui serait originaire de St-Martin-de-Sallen (Il s'agit bien entendu du lieu de découverte et non de fabrication, situé en dessous de Thury-Harcourt, juste en bordure ouest de la plaine de Caen, longitudinalement entre Bayeux et Caen mais un peu plus au sud), armoire que nous reproduisons en documentation avec une autre de nos anciennes collections. Si toutes deux peuvent être considérées comme figurant parmi les plus imposantes connues, l'armoire que nous présentons ici les dépasse encore en opulence et en volume, et avec elle l'expression "bâti comme une armoire normande" prend tout son sens.
Nous avions ainsi par exemple mesuré le bouquet central à 62 cm de largeur x 31 cm de hauteur x 19 cm d'épaisseur, tandis qu'ici nous sommes à 70 cm de largeur x 41 cm de hauteur x 19 cm d'épaisseur et nous n'en avons tout simplement jamais vu de plus imposant sur une armoire de la plaine de Caen (et sans doute nul part ailleurs...).
Il ne nous étonnerait pas cependant que les trois armoires proviennent du même fameux atelier, certaines variantes décoratives de l'une ou de l'autre de ces armoires sus-citées se retrouvant sur ce dernier modèle.
L'armoire s'éclaire de longues entrées de serrures de qualité probablement originaires de Tinchebray, à motifs en cols de cygne et de fiches à lacets de la hauteur des portes à trois points de fixation. Elles ont la particularité d'être, non pas simplement en fer comme à l'habitude, mais en fer étamé (aliage de fer et d'étain ou fer-blanc prenant la couleur de l'argent et résistant à la corrosion).
État : très rare état de conservation d'origine, et parfaitement revue en restauration, se présentant en armoire lingère avec ses trois étagères dont une dotée de deux tiroirs (l'un fermant à clé). Meuble absolument tout en chêne, toutes les parties visibles en chêne maillé. Très belle patine de couleur miel, en finition cirée.
Origine : Basse-Normandie, Calvados, Bayeux.
Époque : première partie du XIXe siècle.

Dimensions : Hauteur 2,48 m x Largeur 1,57 m x Profondeur 0,58 m.
Corniche : Largeur 1,91 ml x Profondeur 0,74 mp.

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous même gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

Armoire