EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Vue d’un estuaire en grisaille. - Ecole néerlandaise du XVIIe siècle
Vue d’un estuaire en grisaille. - Ecole néerlandaise du XVIIe siècle - Tableaux et dessins Style Vue d’un estuaire en grisaille. - Ecole néerlandaise du XVIIe siècle - Art & Antiquities Investment
Réf : 74626
7 800 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Pays-Bas
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 108.5 cm X H. 81 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Vue d’un estuaire en grisaille. - Ecole néerlandaise du XVIIe siècle
Art & Antiquities Investment
Art & Antiquities Investment

Tableaux anciens, dessins, sculptures, objets religieux


+33 (0)6 77 09 89 51
Vue d’un estuaire en grisaille. - Ecole néerlandaise du XVIIe siècle

Huile sur toile. Ecole néerlandaise du 17e siècle, disciple d’Albert Cuyp.
Sur une toile grossièrement préparée avec un enduit blanc, le peintre pose un décor monochrome avec très peu de matière. Ces juxtapositions maigres d’ombres et de lumières sont caractéristiques des compositions paysagées des maîtres de l’Age d’Or néerlandais.
Dans ce paysage de Hollande, l’émotion est poignante entre le ciel bas chargé de nuages sombres, menaçants et le calme apparent de l’eau, un élément dominant dans ce pays.
La rigueur de la composition et du dessin donne à voir une campagne humide, empreinte de poésie mélancolique. Cette scène de la vie ordinaire, avec au premier plan la cohabitation paisible des hommes et des animaux, développe en une perspective harmonieuse des barques le long des berges, des voiliers, le village avec ses activités, plus au loin le moulin. La terre et l’eau intimement mélangées témoignent de la grande maîtrise des peintres hollandais dans l’interprétation de la nature.

Nous avons choisi de vous présenter l’œuvre dans un large cadre à profil plat en bois mouluré noirci (Pays-Bas, XIXème siècle).
Dimensions : 63 x 91 cm la vue – 81 x 108,5 cm avec le cadre.

Albert Cuyp (Dordrecht 1620 – id 1691) fait ses débuts dans l’atelier de son père Jacob Gerritsz Cuyp. L’indéniable affinité de ses premières œuvres avec celles de Van Goyen autorise à penser qu’il fut probablement son élève. S’il peint quelques natures mortes, des scènes bibliques ou des portraits, ce sont surtout les marines, les paysages de campagne ou encore les berges de la Meuse ou du Rhin qui ont sa faveur.
Peintre attaché aux éclairages crépusculaires, il aime les compositions paisibles et rend avec finesse les lumières dorées ou brumeuses. Sa façon de peindre la campagne hollandaise n’échappe cependant pas à l’inspiration italienne. Le paysage est idéalisé, parfois chargé d’onirisme.

Art & Antiquities Investment

Tableaux XVIIe siècle