EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle
Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle - Sculpture Style Années 50-60 Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle - Galerie Noël Ribes Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle - Années 50-60 Antiquités - Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle
Réf : 98091
25 000 €   -   RÉSERVÉ
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
Espagne
Materiaux :
Faïence à décor lustré et bleu cobalt
Dimensions :
H. 135 cm
Sculpture  - Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle XIXe siècle - Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle Années 50-60 - Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle Antiquités - Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle
Galerie Noël Ribes
Galerie Noël Ribes

Objets d'Art Haute Époque - XVIIIè siècle


+34 646728032
Grand vase des Gazelles, faience hispano-moresque, Manises 19e siècle

Magnifique et rare exemplaire du Vase des Gazelles à taille réelle, réalisé à la fin du XIXè siècle, présentant sa célèbre et richissime décoration originale. Superbe état de conservation et provenance immaculée.

Manises, usine Vicente Mora Osca, signé et daté 1877 ou 1899.
Faïence à décor lustré et bleu cobalt. Support original en fer peint.
Dimensions : Hauteur : 135 cm. Hauteur avec support : 177 cm.
Circonférence : 213 cm.
Provenance: Coll. Vicente Mora Osca, puis par descendance jusqu'à nos jours.
Bibliographie : PÉREZ CAMPS, José, La cerámica de reflejo metálico en Manises, 1850-1960 (Museo de Etnología, Diputación de Valencia, Ayuntamiento de Manises, IMATGES S.A.L. 1998), illustré page76.
État de conservation excellent: plusieurs fêlures superficielles. Une des petites nervures sous la lèvre est manquante, probablement perdue avant la dernière cuisson. La base sphérique en bois d'un des pieds du support est manquante. Le décor lustré ...

Lire la suite

... présente une intensité variable des motifs et des couleurs selon les zones, en raison de la taille de la pièce et des différences de température du four lors de la troisième cuisson.


Le vase de l'Alhambra, également connu sous le nom de "vase des gazelles", fut créé au XIV-XVe siècle sous le règne Nasride et est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de la céramique universelle. Aujourd'hui conservé au Musée de l'Alhambra de Grenade, il s'agit sans aucun doute d'une commande royale qui se distingue par sa taille monumentale et par le fait qu'elle inclut dans sa décoration les belles gazelles qui lui donnent son nom, ainsi qu'un large et riche répertoire de motifs ornementaux tels que les atauriques, les arbres de la vie ou la bande épigraphique, dans une composition complexe qui combine le lustre et le bleu cobalt.
L'admiration suscitée par le vase de l'Alhambra, chef-d'œuvre de la céramique médiévale, était telle qu'une fois que les manufactures de céramique de Valence se sont intéressées à nouveau à la production en série de vaisselle lustrée dans la seconde moitié du XIXe siècle, les usines les plus importantes de Manises ont vu dans cette œuvre emblématique un projet de reproduction idéal dont la réplique était une forte revendication d'image et de prestige pour leur industrie. En raison de sa taille énorme, le vase représentait un défi technique difficile à réaliser, tant pour la phase de tournage et d'assemblage de l'argile que pour sa manipulation dans le four, ses trois cuissons et le processus de décoration peinte. Sur plus de 30 manufactures actives à Manises dans les dernières décennies du XIXe siècle, seules trois ou quatre produisaient des pièces à reflet métallique en raison des coûts de production élevés ; notre vase a été fabriqué par l'une d'entre elles, la manufacture Vicente Mora Osca, qui l'a signé et daté en 1877 ou 1899 sur l'intérieur du col de la pièce. Cette inscription, inconnue ces dernières décennies car l'embouchure du vase était recouverte, fournit une information précieuse à deux égards : elle confirme la paternité de la pièce et, provenant directement des descendants de la manufacture, elle permet de retracer sa provenance complète depuis le moment où elle a été fabriquée, étant toujours restée dans la même collection jusqu'à aujourd'hui.

En raison de son énorme succès commercial, les répliques du Vase de l'Alhambra à échelle réduite (entre 50 et 70 cm de hauteur) ont été nombreuses, contrairement aux reproductions grandeur nature comme la nôtre, qui, comme nous l'avons vu, sont très rares en raison des grandes difficultés techniques liées à leur production. L'annotation "1ª" (1er) sur l'inscription signifie vraisemblablement qu'il s'agit du premier exemplaire réalisé par cette manufacture, ce qui expliquerait l'intérêt de le conserver dans leurs locaux et de ne jamais le vendre: pour une raison symbolique et aussi comme attraction commerciale, en raison du prestige que sa présence impliquait pour les visites des clients.

Nous remercions José Pérez Camps pour son aide dans le catalogation de cette pièce.

Galerie Noël Ribes

Sculpture