EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770
Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770 - Mobilier Style Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770 - Galerie Philippe Guegan Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770 - Antiquités - Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770
Réf : 100231
18 000 €   -   RÉSERVÉ
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Denis-Louis Ancellet
Provenance :
Paris, France
Materiaux :
Acajou massif, ébène, buis, bronze doré, cuir
Dimensions :
l. 72.5 cm X H. 71 cm X P. 45.5 cm
Mobilier Table à Jeux - Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770 XVIIIe siècle - Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770  - Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770 Antiquités - Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770
Galerie Philippe Guegan
Galerie Philippe Guegan

Antiquités, Beaux-Arts et Art Contemporain


+33 (0)6 60 15 87 49
Table à jeux de tric trac en acajou massif par Denis Louis Ancellet, Paris vers 1770

Petite table à jeux en acajou massif estampillée D.L.ANCELLET sur un des cotés du plateau de jeu
Denis Louis Ancellet, ébéniste reçu maître le 3 décembre 1766
Paris vers 1770

De forme rectangulaire cette table combine les canons du style à la grecque tel qu'il s'exprime dès les dernières années du règne de Louis XV et de l'anglomanie qui s’épanouit en France dans les arts décoratifs français des trois dernières décennies du XVIIIe siècle.
Les angles de la ceinture sont formés de masses carrées, ornées de tables saillantes rondes, soulignées en leurs centres d’un macaron en bronze ciselé et doré.
Elle repose sur quatre élégants pieds fuselés à quatre cannelures s’évasant vers le haut. Le plateau amovible, foncé d’un cuir bleu doré aux petits fers sur une de ses faces et d’un feutre bleu sur l’autre face, découvre les quatre jans d’un plateau de tric trac, en placage d’ébène avec des flèches en placage de buis.

La forme ...

Lire la suite

... particulière de ces pieds cannelés s'évasant en trompette vers le haut est caractéristique du premier néoclassicisme des années 1770. On les retrouve dans une version plus riche et plus complexe, dans le piètement de la table dite des Muses, livrée en 1771 par Riesener à Pierre-Elizabeth de Fontanieu intendant général du Garde Meuble de Couronne.
Des pieds évasés soutenant les masses carrées de dés de raccordement se retrouvent également dans le piétement du bureau qui figure sur l'estampe gravée par Fessard en 1763 du portrait du duc de Choiseul d'après Van Loo.

Conditions générales de livraison :

Merci de nous contacter. Si nécessaire nous vous ferons établir plusieurs devis de transport par des sociétés indépendantes

Galerie Philippe Guegan

Table à Jeux