EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Table à jeux en acajou d'époque Louis XV, travail de port - Nantes
Table à jeux en acajou d'époque Louis XV, travail de port - Nantes - Mobilier Style Louis XV Table à jeux en acajou d'époque Louis XV, travail de port - Nantes - Baptiste Jamez
Réf : 69313
3 500 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Acajou, amarante, citronnier
Dimensions :
L. 85.6 cm X H. 73 cm X P. 42.5 cm
Mobilier Table à Jeux - Table à jeux en acajou d'époque Louis XV, travail de port - Nantes
Baptiste Jamez
Baptiste Jamez

Mobilier, objets d'art et tableaux du XVIIIe siècle


+33 (0) 6 62 59 77 70
Table à jeux en acajou d'époque Louis XV, travail de port - Nantes

Le plateau est orné d'un damier en acajou et citronnier présentant, de part et d'autre, deux losanges en amarante encadrés du même.
Cette table ouvre par un tiroir en facade et se déploie en un volet révélant un plateau présentant une feutrine destinée au jeu de cartes, dans un très bel encadrement d'acajou massif élégamment adouci.
Élégante mouluration en facade, magnifique galbe des pieds.

Acajou massif.

Époque Louis XV.

En très bel état d'origine, ce superbe petit meuble en bois massif présente une ligne d'une grande élégance, avec un beau galbe finement souligné d'une moulure, l'ensemble reposant sur de petits sabots simulés apportant harmonie et légèreté.


L'on appelle meubles de port des meubles en bois exotique - principalement d'acajou - exécutés dans certaines villes portuaires françaises du XVIIe au début du XIXe siècle dans les ports de France où arrivaient les bois exotiques ou bois précieux des colonies.

Les trois principaux centres de production étaient Saint-Malo, Nantes et Bordeaux. Les meubles de port présentent une particularité : ils sont réalisés en bois exotique massif, jusqu'au bâti, parfois jusqu'aux tasseaux.

L'acajou est le bois de prédilection des meubles de port. Il est apparu vers 1520 en Espagne, acheminé sous formes de planches et de blocs à bord des caravelles et introduit vers 1595 en Angleterre où il servait à la construction des bâteaux.
À partir du XVIIe siècle, les grands ports français intensifient le commerce avec les îles et voient émerger une grande bourgeoise tirant ses revenus de l'armement des bâteaux et du négoce. Elle fait édifier de somptueuses demeures dans les villes ou les environs où s'épanouit le meuble de port.

Cette production originale présente des particularités locales tout en étant influencée par les modes venues de la capitale. La singularité du meuble de port est l'emploi de bois exotiques travaillés en bois massif, dont le plus fameux est l'acajou.
En provenance d'Amérique centrale et des Antilles, l'acajou est apprécié pour ses nombreuses qualités, parmi lesquelles celle d'être imputrescible, de resister aux insectes xylophages, d'avoir un grain serré et de belles couleurs unies, mouchetées, moirées, tigrées... en fonction du sens du débit. Les meubles de port sont essentiellement en acajou de Cuba, mais sont également utilisés de façon plus résiduelle l'acajou du Honduras et l'acajou de Saint-Domingue.
D'autres essences, importées pour les placages et marqueteries dont le goût se développe à la période Louis XV et sera prépondérant à la période Louis XVI, seront également utilisées pour la fabrication des meubles de port, mais de façon plus marginale : l'ébène, le bois de citronnier, le gaïac, le palissandre, le courbaril ou encore l'amarante.

Les ébénistes de port seront les premiers à utiliser ces essences, bien avant leurs confrères parisiens. Ainsi le meuble en acajou ne verra-t-il sa mode se développer qu'à partir du style Louis XVI et triompher sous l'Empire, presque toujours en placage en raison de sa rareté et de son prix.

Chaque ville développera un répertoire ornemental différent, privilégiant la mouluration ou la sculpture, enrichissant parfois son décor de bronzes, différents des modèles parisiens.
La richesse et la particularité du meuble nantais tiens précisément à la qualité de sa mouluration plus qu'à son décor sculpté, beaucoup plus présent à Bordeaux ou à Saint-Malo. Autre importante place pour le meuble de port au XVIIIe siècle, La Rochelle est cependant plus tardif et s'inspire à la fois des meubles bordelais et nantais, avec une production de meubles raffinés mais aux lignés plus sévères.
Enfin, l'une des principales caractéristiques du meuble nantais est d'associer citronnier, acajou et amarante.


RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

- Louis MALFOY, Le Meuble de port. Les bois des "isles", les artisans, les ports, les mobiliers, tout un patrimoine redécouvert - Les Éditions de l'Amateur, 1992.
- Françoise MAILLET, Le Mobilier Nantais - L'Estampille l'Objet d'Art, avril 1985.
- Françoise MAILET, Le Décor Nantais de l'armateur au XVIIIe et son mobilier en bois des isles, Nantes, Imprimeries Simonneau, 1984.

Baptiste Jamez

Table à Jeux Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Table à jeux en acajou d'époque Louis XV, travail de port - Nantes » présenté par Baptiste Jamez, antiquaire à Paris dans la catégorie Table à Jeux Louis XV, Mobilier.

XVIIIe siècle
Table à jeux estampillée Dubois
XVIIIe siècle
Tric-trac d'époque Louis XV
Tric-trac d'époque Louis XV

Prix : Sur demande

XVIIIe siècle
Table à jeux Louis XV
XVIIIe siècle
Table à jeux Portefeuille époque Louis XV