EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit
Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit - Horlogerie Style Louis-Philippe Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit - Jacques Nève Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit - Louis-Philippe Antiquités - Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit
Réf : 64829
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Jarossay
Provenance :
France
Materiaux :
Placage d'acajou, verre, laiton, acier
Dimensions :
l. 39 cm X H. 185 cm X P. 16.5 cm
Horlogerie Horloge de Parquet - Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit XIXe siècle - Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit Louis-Philippe - Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit Antiquités - Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit
Jacques Nève
Jacques Nève

Horloger d'Art, Pendules Anciennes


+32 477 27 19 08
Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit

Régulateur français d'époque Louis-Philippe (vers 1840) de petite taille et faible profondeur, signé "Chronomètre, système JAROSSAY" sur le cadran, et "Jarossay à Paris" sur la plaque de mise d'aplomb.
Boîtier en acajou et placage d'acajou, base pleine et corniche débordante et escamotable, dissimulant le système de remontage. Cadran à chiffres romains et très fine graduation micrométrique avec chiffres arabes toutes les cinq minutes, permettant une lecture à la minute avec uniquement une aiguille des heures.
Une trotteuse des secondes est placée en subsidiaire sous le XII.
Mouvement de grande précision avec échappement de type Graham à très faible amplitude, construit en cadrature sur une seule platine, et mû par un poids et contrepoids sur une corde sans fin et maintenu par six poulies, remontage tous les quinze jours. Balancier à grande lentille en laiton poli sur une tige d'acier ovale avec réglage micrométrique.

La compensation thermique, d'un système simple et extrêmement ingénieux, se fait par une tige et réglage identiques au balancier. Cette tige fixée en bas pousse un système de levier qui soulève la suspension du balancier quand la température s’élève.

L'horloger parisien Louis-Antoine Jarossay (1780-1859) était le fils d'Urbain Jarossay, horloger à Paris du comte d'Artois, lequel avait posé pour Jean-André Le Paute (1720-1789) l'horloge de l'église Saint-Germain-des-Prés à Paris en 1781.
Louis-Antoine Jarossay est connu pour son habileté à fabriquer des régulateurs-chronomètres comme celui qui est présenté ici, il est souvent considéré comme l’un des horlogers les plus inventifs du XIXè siècle. Il est spécialement reconnu pour ses réalisations utilisant les vis sans fin, qu’il a étudiées en grand détail. Il déposa deux brevets en 1844 pour l’utilisation de la poulie à deux ressorts et un brevet en 1850 pour l’utilisation des vis sans fin dans les pendules et régulateurs. L’idée développée dans ce dernier brevet était la réduction des coûts de manufacture.

Conditions générales de livraison :

Toutes les pendules sont restaurées et en parfait état de marche, fournies avec un certificat d’authenticité et une garantie de fonctionnement, et peuvent être livrées et installées personnellement selon les possibilités.
Frais éventuels d'envoi ou ou de livraison sur demande.

Jacques Nève

XVIIIe siècle
Cartel Louis XIV, Thuret à Paris
Cartel Louis XIV, Thuret à Paris

8 500 €

Horloge de Parquet Louis-Philippe

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Régulateur de précision de Jarossay, petit et étroit » présenté par Jacques Nève, antiquaire à Braine-le-Chateau dans la catégorie Horloge de Parquet Louis-Philippe, Horlogerie.