EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Raphael Ponson (1835–1904) - Le Deux-Mâts blanc
Raphael Ponson (1835–1904) - Le Deux-Mâts blanc - Tableaux et dessins Style
Réf : 109111
4 200 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Raphael Ponson (1835–1904)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur carton
Dimensions :
l. 30 cm X H. 47 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Raphael Ponson (1835–1904) - Le Deux-Mâts blanc
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Raphael Ponson (1835–1904) - Le Deux-Mâts blanc

Huile sur carton rigide, signée en bas à gauche
Dimensions 47 x 30 cm / Avec cadre 67 x 49 cm

Raphaël Ponson est une peintre impressionniste majeur de l’École de Marseille. Il reçut une formation classique à l'Ecole des Beaux-Arts de Marseille avec comme maitre Emile Loubon. Ponson nous a laissé des tableaux aux compositions très bien équilibrées; Nourri de son amour pour la Méditerranée, il s’orienta vers une peinture de plein air qui lui permit de réaliser de superbes vues de Marseille, de Martigues, des calanques de Cassis, et de Nice, avec toujours une grande justesse.

La touche vigoureuse de Ponson capte à merveille la lumière du midi. Dès 1872, les critiques reconnaissent à sa peinture ce rôle de mémento des plus beaux sites de la cote d’azur. Raphael Ponson hésite entre romantisme et impressionnisme, avec une technique qui utilise aussi bien la brosse que le couteau. On le reconnait notamment à cette alternance de touches drues pour les ...

Lire la suite

... reliefs et d’une facture plus délicate et lisse pour les eaux calmes, où il mêle au bleu des transparences vertes.

La renommée de ce grand artiste a certainement souffert de la place que Jean-Baptiste Olive a prise dans le même domaine et à la même période. Ponson n’est pourtant pas un simple imitateur de Olive, car sa touche et sa palette sont véritablement personnelles et subtiles. Parmi les œuvres de Raphael Ponson conservées dans des musées, « Un nid de goélands à la calanque de Port-Mihou près Marseille » propriété du musée des Archevêques de Narbonne, est un véritable chef d’œuvre.

Notre tableau est une œuvre impressionniste à part entière. Le traitement de l’eau, est réalisé avec des touches rapides et horizontales de couleur pures, qui donnent l’impression parfaite de la transparence des eaux. Le bateau est traité avec beaucoup plus de matière qui accroche et concentre la lumière puissante du soleil. Le ciel est presque esquissé avec une peinture très légère et transparente, qui rend à la perfection la sensation de la chaleur montante d’une matinée d’été. Enfin, la barque et la petite tache rouge ont une importance cruciale car elles participent à une ligne de fuite et donnent la vie à cette jolie marine en parfait état de conservation.

Galerie Delvaille

Tableaux XIXe siècle