EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait de dame – Cercle de François de Troy fin du XVIIe siècle
Portrait de dame – Cercle de François de Troy fin du XVIIe siècle - Tableaux et dessins Style
Réf : 96546
4 500 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 44 cm X H. 53 cm
Art & Antiquities Investment
Art & Antiquities Investment

Tableaux anciens, dessins, sculptures, objets religieux


+33 (0)6 77 09 89 51
Portrait de dame – Cercle de François de Troy fin du XVIIe siècle

Huile sur toile ovale. École française, entourage de François de Troy (1645 – 1730)
Notre délicat portrait s’inscrit dans la mode initiée par François de Troy en cette seconde moitié du XVIIe siècle dans le royaume de France. Comme un instantané, notre peintre saisit son modèle dans un mouvement pour se tourner vers le spectateur. Dans un décor végétal, la belle dame est présentée à mi-corps vêtue d’une riche robe bleu roi aux manches corail et or et au col de fines dentelles. Les importants bijoux qui viennent ceindre le luxueux costume, avec deux perles poires aux manches notamment, sont la marque du rang élevé qu’occupe notre modèle dans la société.
Joseph Malliot (1736-1811), dans son manuscrit "Vie de quelques artistes dont les ouvrages font l'ornement de la ville de Toulouse" résume parfaitement l’art de François de Troy : « Digne élève de Lefebvre, ses ouvrages, pleins d'intelligence et de finesse, charmaient par le coloris. Il mérita et ...

Lire la suite

... reçut les plus grands éloges pour les portraits de femmes. Sans en altérer les traits, il avait l'art d'y ajouter des grâces et de la noblesse. »

Notre portrait est présenté dans son cadre en bois sculpté et doré d’époque.
Dimensions : 39 x 31 cm la vue - 53 x 44 cm avec le cadre

François de Troy (Toulouse 1645 – Paris 21.11.1730) découvre la peinture sous les pinceaux de son père mais c’est à Paris, auprès de Claude Lefebvre (1632 – 1675), qu’il se perfectionne et s’initie à l’art du portrait. Il s’y établit dès 1662 et montre très tôt un véritable talent. C’est avec son Mercure et Argus qu’il est reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1674 comme peintre d’histoire, Académie dont il prend la direction en 1708. Aux côtés de Hyacinthe Rigaud et de Nicolas De Largillière, François de Troy est l’un des plus grands portraitistes sous le règne de Louis XIV. Certains historiens lui attribuent même l’invention du portrait mythologique. Son fils Jean-François de Troy suivra sa voie et montrera un immense talent.

Art & Antiquities Investment

Tableaux XVIIe siècle