EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825
Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825 - Tableaux et dessins Style Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825 - Philippe Delpierre Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825 - Antiquités - Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825
Réf : 87776
38 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Kinson
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 88.5 cm X H. 116 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825 XIXe siècle - Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825  - Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825
Philippe Delpierre
Philippe Delpierre

Mobilier et Objets dart des XVIIe, XVIIIe et début XIXe siècle


+33(0)1 47 03 32 25
Portrait d'une aristocrate signé Kinson - vers 1825

Deux portraits de Kinson représentent deux femmes portant le même chapeau. Le premier représente la marquise Amelot de Chaillou vêtue d'une robe très similaire à celle de notre tableau avec un décolleté entièrement enrichi de pierreries et les poignés des manches se terminent eux aussi par une sorte de manchette sur laquelle sont cousus des pierres précieuses.
Le second tableau représente Madame Lestapis portant un chapeau lui aussi très similaire.

François Joseph Kinson (1770-1839) fait ses études à l'Académie de Bruges sous l'égide de Bernard Fricx et de l'ornamaniste Louis Fréderik de Grave, puis il part à Bruxelles et se spécialise dans l'art du portrait qui lui vaut une solide réputation, ce qui le décide à participer en 1799 au Salon de Paris avec le portrait d'une femme à côté d'une harpe. Ce tableau monumental lui vaut de nombreuses commandes de la haute société parisienne du Consulat.
En 1810, il est nommé peintre de Cour de Jérôme ...

Lire la suite

... Bonaparte roi de Westphalie, il reste trois ans à Cassel et de retour en France il devient peintre du duc d'Angoulême, fils du futur Charles X.
Les années 1820 marque son apogée. Il participe aux Salons jusqu'en 1838 et meurt à Bruges lors d'un voyage familial.


140 X 113 cm avec le cadre

Philippe Delpierre

Tableaux XIXe siècle