EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Pierre-Eugène Montézin (1874-1946) - Automne en Creuse
Réf : 72865
Prix sur demande
Époque :
XXe siècle
Signature :
Pierre-Eugène Montézin (1874-1946)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile signée en bas à droite
Dimensions :
l. 130.4 cm X H. 99.2 cm
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Pierre-Eugène Montézin (1874-1946) - Automne en Creuse

Ecole française
Dimensions : H. 99,2 x L. 130,4 cm (avec cadre : H. 112 x L. 142 cm)
Provenance : Certificat d'authenticité de Cyril Klein-Montézin, l’arrière-petit-fils du peintre Pierre Eugène Montézin

Pierre-Eugène Montézin est né à Paris en 1874. Extraordinaire artiste autodidacte, Montézin n’est rattaché à aucun atelier. C’est un peintre néo-impressionniste visionnaire.
Sa touche singulière ne correspond pas aux attentes de l’académisme de l’époque. A l’âge de 19 ans il décide de présenter ses œuvres au Salon des Artistes Français à Paris qui lui refuse l’accès, et cela pendant dix ans. Mais l’artiste ne renonce pas. A force de ténacité et de persévérance, le Salon lui ouvre ses portes en 1903. Il obtient la médaille de 3ème classe en 1907, la médaille d’or de 2ème classe en 1910, le Prix Rosa Bonheur en 1920, la médaille d’honneur en 1932.

Après la guerre, le talent de Montézin est reconnu par les plus grandes galeries Parisiennes qui organisent des expositions de ses œuvres : La galerie Georges Petit en 1922, la galerie du Journal avenue des Champs-Elysées en 1936, la galerie Durand-Ruel en 1938, la galerie Raphaël Gérard en 1943.

En marge de sa peinture, Pierre Eugène Montézin reçu de nombreuses distinctions pour son engagement dans tout ce qu’il entreprit : Médaille Militaire en 1918, Officier de la Légion d’Honneur en 1933, Elu à l’unanimité Président du Jury des Artistes Français, Elu membre de l’Institut de France à l’académie des Beaux-Arts au fauteuil d’Edouard Vuillard en 1941.

En 1946, Montézin part en Bretagne. En se rendant à Moëlan-sur-Mer pour peindre sur le motif, il décède à l’âge de 72 ans, ses toiles et sa boite de couleurs accrochées sur le dos.

Musées :
Paris, Petit Palais
Paris, Musée d’Art Moderne de la Ville Dijon, Musée des Beaux-Arts
Lille, Musée des Beaux-Arts
Lille, Petit Palais
Roubaix, Musée d’Art et d’Industrie Rouen, Hôtel de Ville

Bibliographie :
Bénézit, Gründ édition, Tome 9, p. 783-784.

Galerie Delvaille

XVIIIe siècle
Pendule borne en marbre rouge
Pendule borne en marbre rouge

9 500 €

Tableaux du XXe siècle