EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760)
Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760) - Tableaux et dessins Style Louis XV Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760) - Galerie PhC Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760) - Louis XV Antiquités - Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760)
Réf : 108132
7 200 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 97 cm X l. 70 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760) XVIIIe siècle - Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760) Louis XV - Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760) Antiquités - Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760)
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760)

Philippe Mercier (1689-1760) attribué. Ecole d’Antoine Watteau. Scène galante.

Toile rentoilée de 81 cm par 54 cm
Cadre de 97 cm par 70 cm

L’artiste nous propose une scène galante. Lors d’une partie de Colin Maillard un jeune homme déclare sa flamme à une demoiselle, un Amour l’encourage dans cette voie. A droite une autre jeune femme avec à ses pieds un petit chien cherchant son attention. En arrière-plan un très beau paysage réalisé avec délicatesse dans une douce ambiance bleutée.
Notre tableau est attribué à Philippe Mercier qui sans être un élève d’Antoine Watteau (il n’en a pas vraiment eus) a peint de nombreux tableaux dans le style de Watteau (ils sont d’ailleurs de nombreux peintres à l’avoir fait dont Nicolas Lancret, Jean -Baptiste Pater, Pierre Antoine Quillard, Michel Barthélémy Ollivier, Bonaventure de Bar…)
A côté de ses tableaux selon Watteau, il a également peint des scènes plus dans le goût de la peinture anglaise ...

Lire la suite

... notamment dans la façon de peindre les visages.

Philippe Mercier (1689-1760)
C'est à peine si l'on peut considérer Philippe Mercier comme un peintre français. Né à Berlin dans une famille de huguenots français, il s'y forme auprès d'Antoine Pesne, lequel, Français de naissance, a lui-même fait presque toute sa carrière en Allemagne.
Il fait un voyage en Italie, passe probablement par la France et se fixe à Londres v. 1716 et y passera le restant de son existence. On assure qu'il aurait rencontré Watteau au cours du séjour que fit ce dernier dans la capitale anglaise, autour de 1720. En tout cas, l'influence de Watteau fut décisive pour Mercier ; il s'en fit le continuateur, sans en avoir été à proprement parler l'élève, et certaines œuvres de Mercier ont pu passer pour des Watteau : témoin L'Escamoteur du Louvre, qui provient de la collection La Caze, où il portait une attribution à Watteau. En fait, que ce soit dans ses portraits ou dans ses scènes de genre, Mercier accentue le caractère de marionnettes des personnages de Watteau et son art n'est pas sans parenté avec celui de Pietro Longhi, sinon même de Hogarth par son côté un tant soit peu caricatural. Mercier est mal représenté dans les musées français ; c'est à Londres qu'il faut aller l'étudier, à la National Gallery et à la National Portrait Gallery.
Ses premières " conversation pieces ", ou portraits de groupe, tant appréciées par les amateurs britanniques, datent de 1725-26. Il connait alors un succès rapide et devient en 1729 " Principal Painter to the Prince of Wales ", Frederick, l'un des propagateurs du rococo en Angleterre. Il travaille alors pour la famille royale (le Prince de Galles et ses sœurs, 1733, Londres, N. P. G.) mais perd la faveur de la Cour en 1736.
Il s'établit alors à York (1739-1751) et subsiste sans difficulté grâce à ses portraits (la Famille Burton ou Scène d'intérieur à l'Écureuil, Paris, Louvre) et à ses scènes galantes, champêtres ou familières (les Cinq Sens, États-Unis, coll. Mellon ; la Séance de musique, Londres, Tate Gal. ; la Couseuse, id. ; le Jeune Dégustateur, Paris, Louvre). Ses œuvres montrent une influence directe de Watteau (l'Escamoteur, Paris, Louvre). Mais elles conservent un caractère tout britannique. Après un court séjour au Portugal (1752), Mercier revient habiter Londres. Il est représentatif des nombreux contacts artistiques franco-anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Galerie PhC

Tableaux XVIIIe siècle Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Scène galante - attribué à Philippe Mercier (1689-1760) » présenté par Galerie PhC, antiquaire à Troyes dans la catégorie Tableaux XVIIIe siècle Louis XV, Tableaux et dessins.