EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820
Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820 - Verrerie, Cristallerie Style Restauration - Charles X Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820 - Franck Baptiste Paris Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820 - Restauration - Charles X Antiquités - Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820
Réf : 100492
12 500 €
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France-Paris
Materiaux :
Cristal et bronze doré vau mercure
Dimensions :
H. 24 cm | Ø 18 cm
Verrerie, Cristallerie  - Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820 XIXe siècle - Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820 Restauration - Charles X - Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820 Antiquités - Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820
Franck Baptiste Paris
Franck Baptiste Paris

Mobilier et objets d'art du 16e au 19e siècle


+33 (0)6 45 88 53 58
Paire de vases en cristal et bronze, L’escalier de cristal vers 1820

Superbe paire de vases cornets en cristal agrémentée d’une monture en bronze composée de deux anses à enroulements et têtes de Bacchus, et d’un cerclage maintenu par deux rosaces.
L’ensemble du corps des vases présente une taille complexe en forme de S, enrichie d’une fine gravure à la roue qui est rendue possible grâce à une grande épaisseur du cristal.
Le pied et le col du vase traités de manière naturaliste avec une découpe imitant les pétales de fleurs.

Bel état de conservation (petites égrenures), dorure au mercure d’origine.

Travail attribuable à L’escalier de cristal * vers 1820.

Dimensions :


Hauteur :  24 cm ; Diamètre : 18 cm.

*L’escalier de cristal :
Au début du 19ème siècle, la veuve Désarnaud a la judicieuse idée d’associer le cristal taillé et le bronze doré.
Devant l’émerveillement du public pour l’escalier en cristal de son magasin situé sous les arcades du palais royal, elle va aller plus loin, ...

Lire la suite

... en présentant lors du salon des produits de l’industrie de 1819, du mobilier en bronze et cristal, dont une fabuleuse coiffeuse et son fauteuil.
Le succès est considérable, si bien que les deux pièces sont achetées par feu la Duchesse de Berry.
Devenu fournisseur de la couronne, son magasin va devenir un temple du luxe parisien.
Si « l’escalier de cristal » va rentrer dans la légende et sera connu surtout pour ses productions japonisantes de la fin du 19ème, rappelons que c’est bien le cristal et le bronze qui furent la source de la renommée internationale durant plus d’un siècle de la célèbre maison qui déménage boulevard de l’Opéra.

Franck Baptiste Paris

Verrerie, Cristallerie