EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760
Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760 - Mobilier Style Louis XV Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760 - Baptiste & Lenté Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760 - Louis XV Antiquités - Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760
Réf : 85613
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Chêne
Dimensions :
l. 151 cm X H. 165.5 cm
Mobilier Paravent - Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760 XVIIIe siècle - Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760 Louis XV - Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760 Antiquités - Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760
Baptiste & Lenté
Baptiste & Lenté

Mobilier et objets d'art du 16e au 19e siècle


+33 (0)6 45 88 53 58
+33 (0) 6 64 42 84 66
Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760

Rare paire de paravents à châssis à deux feuilles en chêne massif finement sculpté.
Les montants extérieurs reposent sur des petits culots à enroulements, ils sont constitués de deux parties accolées, une première à décor de feuilles de palmiers qui supporte la deuxième partie entrelacée de guirlandes de roses et de fleurettes.
Les montants intérieurs ne forment qu’un seul montant une fois le paravent ouvert, ils sont entrelacés de guirlandes de roses et de fleurettes de chaque cotés.
Les traverses basses à trois registres, avec deux agrafes rocailles en « crête de coq » encadrant une aile de pigeon.
Les traverses hautes à évolutions, en rinceaux d’acanthes centrés de rocailles ornées de fleurs pour un paravent et pour l’autre des armoiries ducales des Ducs de Choiseul.

Les châssis garnis de toiles à décor en grisaille de scènes de la commedia dell arte, inspirées des oeuvres du peintre Antoine Watteau, avec notamment Pierrot et ...

Lire la suite

... Colombine.
Les scènes sont ornées des armoiries ducales des Ducs de Choiseul et bordées d’un encadrement rocaille.
Les encadrements à l’imitation des boiseries avec un rappel du décor des fûts.


Bel état de conservation, petites restaurations d’usage.

Châssis 19 ème et entoilages pour les huiles sur toile.

Travail parisien d’époque Louis XV attribué à Nicolas Heurtaut et probablement livré pour le Duc Etienne-François de Choiseul Stainville (1719-1785) au château de Chanteloup vers 1760.

Dimensions :

Hauteur : 165,5 cm ; Largeur une feuille : 75,5 cm ; Largeur totale : 151 cm

Notre avis :

Des sept ducs qui, au cours du XVIIIème siècle, portent le nom de Choiseul, deux seulement peuvent, dans les années 1760 , avoir porté ces armoiries de la Maison Choiseul “D’azur à la croix d’or, cantonnée de 18 billettes du même” :

- Etienne-François de Choiseul (1719-1785) , duc de Stainville en 1758. Secrétaire d’état de Louis XV et propriétaire de Chanteloup, il se faisait appeler duc de Choiseul et semble avoir porté parfois les armes de la famille Choiseul, sensiblement différentes de celles des Choiseul-Stainville.

- César Gabriel de Choiseul (1712-1785), duc de Praslin en 1762. Il se faisait appeler duc de Choiseul-Praslin et utilise ces armoiries. Dans cette hypothèse les paravents auraient pu meubler son hôtel parisien ou son château de Vaux le Vicomte.

Nos recherches nous orientent plutôt sur la piste du Duc de Choiseul au château de Chanteloup.
En effet la période de production de nos paravents correspond aux travaux que le Duc mène au chateau de Chanteloup dans les années 1760.
Mais surtout nous connaissons une console en chêne naturel provenant de Chanteloup qui est ornée du même décor de guirlandes de roses entrelacées et qui arbore une sculpture identique.
Anciennement dans notre collection et publiée page 250 du livre « Chanteloup un moment de grâce autour du Duc de Choiseul », elle porte la marque de Chanteloup « CP » sous couronne apposée par le Duc de Penthièvre après le rachat du chateau en 1785.
La console est trés certainement de la même main que les deux paravents que nous présentons.
Il est évident que si Penthièvre garde une partie du décor et du mobilier il ne peut en aucun cas conserver des pièces arborant les grandes armes des ducs de Choiseul, ce qui explique parfaitement l’absence de marque sur notre paire de paravents.

La nature du dessin, la pureté de la ligne et l’extrême qualité de la sculpture nous permettent d’attribuer cette paire de paravents à un des plus grands maitres menuisiers et sculpteurs de Paris , Nicolas Heurtaut (1720-1771).
On retrouve dans sa production des consoles et des sièges au décor similaire à celui de la console provenant de Chanteloup ainsi qu’a nos paravents.
L’ensemble de ces pièces sont issues des dessins de l’ornemaniste Nicolas Pineau (1684-1754).

Outre la somptuosité des décors sculptés et peints, il est émouvant de penser qu'aux pieds de ses paravents se sont surement échangés les plus importants secrets du royaume de France, par l'intermédiaire de celui qui fût tour à tour ministre des affaires étrangères, ministre e la guerre et ministre de la marine du gouvernement du roi Louis XV.

Baptiste & Lenté

Paravent Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Paire de paravents du Duc de Choiseul, Paris vers 1760 » présenté par Baptiste & Lenté, antiquaire à Paris dans la catégorie Paravent Louis XV, Mobilier.