EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot
Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot - Céramiques, Porcelaines Style Napoléon III Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot - Baptiste Jamez Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot - Napoléon III Antiquités - Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot
Réf : 96027
3 200 €
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Porcelaine
Dimensions :
H. 30 cm
Céramiques, Porcelaines  - Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot XIXe siècle - Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot Napoléon III - Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot Antiquités - Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot
Baptiste Jamez
Baptiste Jamez

Mobilier, objets d'art et tableaux du XVIIIe siècle - Orfèvrerie


+33 (0) 6 62 59 77 70
Manufacture de Sèvres – Marie-Antoinette Reine de France, buste en biscuit par Boizot

Buste en biscuit de porcelaine de Sèvres représentant la reine MARIE-ANTOINETTE souveraine de France, reposant sur un piédouche en porcelaine rehaussée d'or.

Ce buste a été exécuté d'après un modèle de Louis-Simon BOIZOT (1743-1809). Il figure la Reine en buste, la tête légèrement tournée vers la droite, des dentelles apparaissant sous un manteau doublé d’hermine drapé sur les épaules, un diadème orné de pierres précieuses dans ses cheveux.

Il repose sur un piédouche en porcelaine dure de la célèbre couleur bleu de cobalt, dite "bleu de Sèvres", orné d'un cartouche comportant le nom de la souveraine. Le piédouche et le cartouche sont entièrement rehaussés de filets d'or pur.


La reine MARIE-ANTOINETTE rencontre Louis-Simon BOIZOT en 1774, lors d’une visite à la Manufacture de Sèvres dont il vient de prendre la tête des ateliers de sculptures, succédant au sculpteur Étienne-Maurice FALCONET (1716-1791). La réalisation d’un buste avec ...

Lire la suite

... séance de pose est décidée. Un modèle, de la taille de notre buste, est présenté à la souveraine, qui se déclare très satisfaite du résultat. Plusieurs bustes en biscuit de porcelaine sont donc réalisés, de plusieurs grandeurs.
L’une des premières versions est placée dans le cabinet doré de la Reine au CHÂTEAU DE VERSAILLES, actuellement conservée dans le supplément de bibliothèque des petits appartements de la Reine. Un autre exemplaire de la même période se trouve se trouve dans la chambre à coucher, et enfin le plus célèbre exemplaire dans la grande salle à manger du petit Trianon. Brisé à la Révolution, il sera restauré sous Napoléon III, période où le goût de la reine MARIE-ANTOINETTE est « à la mode ». C’est la restauration de ce buste qui permet la redécouverte de ce modèle et initie une vague de rééditions par la Manufacture, qui entrainera la réalisation de nombreuses variantes plus ou moins heureuses par d’autres maisons. Ces exemplaires « modernes » n’en seront cependant pas moins prestigieux et encore exposés dans de grands musées et collections privées. Parmi ces exemplaires issus de la Manufacture de Sèvres, comportant généralement un piédouche au célèbre bleu de cobalt, l’on peut notamment relever celui présent dans la chambre dite « de Marie-Antoinette » à l’Hôtel de la Marine (1995), celui figurant dans le grand salon de l'hôtel de la préfecture de Melun, un autre au Château de Compiègne. Une de ces versions, attribuée de façon erronée à un modèle de Pajou, est également exposée au Château de SCHÖNBRUNN. La Reine envoie en 1775 un exemplaire de ce buste à Vienne comme cadeau à sa mère l’impératrice MARIE-THÉRÈSE.

La Reine appréciera tant son buste qu’elle fera réaliser à BOIZOT une déclinaison de celui-ci en Diane chasseresse, coiffée d’une longue tresse torsadée, la robe devenant une tunique à l’antique et le manteau doublé d’hermine la peau d’un fauve. Ce buste, vraisemblablement réalisé en marbre, est présenté au Salon de 1775 et y rencontre un franc succès. Seule une version en plâtre est cependant connue.



MUSÉES ET INSTITUTIONS PUBLIQUES :

• MANUFACTURE DE SÈVRES, MUSÉE DES MODÈLES, SÈVRES – Modèle en plâtre d'un biscuit de Sèvres par Boizot – plâtre, vers 1774.
• CHÂTEAU DE VERSAILLES ET TRIANON, VERSAILLES – Buste de Marie-Antoinette – Biscuit de porcelaine, vers 1774-1775.
• CHÂTEAU DE VERSAILLES ET TRIANON, VERSAILLES – Marie-Antoinette en buste – Biscuit de porcelaine tendre, porcelaine dure (piédouche), vers 1774-1775.
• CHÂTEAU DE VERSAILLES ET TRIANON, VERSAILLES – Buste – Biscuit de porcelaine dure, vers 1775.
• CHÂTEAU DE COMPIÈGNE, COMPIÈGNE – Buste de Marie-Antoinette – biscuit de porcelaine, 1910.
• HÔTEL DE LA PRÉFECTURE, MELUN – Buste sur piédouche : Marie-Antoinette – biscuit de porcelaine, piédouche en bleu et or.
• CHÂTEAU DE MAINTENON, MAINTENON – Buste en biscuit de Sèvres de Marie-Antoinette – porcelaine.
• MUSÉE DES BEAUX-ARTS ET D’ARCHÉOLOGIE, BESANÇON – Marie-Antoinette de Lorraine-Habsbourg, reine de France – biscuit de porcelaine, 18e s.
• SCHLOSS SCHÖNBRUNN, VIENNE (Autriche) – Buste de Marie-Antoinette – biscuit de porcelaine.

Baptiste Jamez

Céramiques, Porcelaines