EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido
Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido - Arts d Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido - Kojiki Gallery Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido - Antiquités - Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido
Réf : 78742
11 200 €
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Mitsuhira
Provenance :
Japon
Materiaux :
Acier Tamahagane
Arts d XVIIe siècle - Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido  - Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido Antiquités - Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido
Kojiki Gallery
Kojiki Gallery

Antiquités japonaises


+33 (0)6 67 21 94 26
Katana shinto par Heki Mitsuhira de l'école Ishido

Katana shinto de la période Edo (Ère Kanbun 1661-1673)
Certificat d’authenticité : NBTHK Tokubetsu Hozon Token « Oeuvre à préserver particulièrement »

Artisan : Heki Mitsuhira

Activité : v. 1644-1684
Classement : Jo-saku « Forge supérieure », Ryo-wazamono « Très bon tranchant »
École : Ishido
Province : Musashi

Dimensions :

Nagasa « longueur du tranchant » : 70.6 cm
Sori « courbure » : 1.7 cm
Kasane « épaisseur » : 0.72 cm
Saki-haba « largeur à la pointe » : 2.14 cm
Moto-haba « largeur à la base » : 3.1 cm

Caractéristiques :

Mei « signature » : kiku-mon « Emblème en chrysanthème », Dewa (no) Kami Hokkyo Minamoto Mitsuhira
Sugata « construction » : Shinogi-zukuri, iori-mune, chu-kissaki
Kitae « type de Forge » : Ko-itame, mokume, midare-utsuri
Hamon « trempe » : Choji-midare, nioi deki, ko-nie, ashi, yo, tobiyaki, kinsuji
Boshi « trempe de la pointe » : Midarekomi
Horimono/Hi « gravures et gorges » : ...

Lire la suite

... Bo-bi
Nakago « soie » : Suriage « raccourci », katte sagari

Artiste et école :

Mitsuhira dont les oeuvres sont datées entre l’ère Shoho et Tenna (1644-1684), est un forgeron appartenant à l’école Ishido et dont les fondateurs étaient originaires de la province d’Omi. À partir de ce noyau d’artisans, plusieurs branches ont émergé et prospéré à travers de nombreuses provinces.

Afin de perfectionner leur art, l’un de ces groupes trouva ancrage dans la nouvelle capitale d’Edo où le nouveau pouvoir des Tokugawa s’est installé, formant ainsi la branche Ishido d’Edo en Musashi. Parmi ceux qui ont participé à cette initiative se trouvent des grands noms de la forge de cette époque tels que : Korekazu, Munehiro, Tsunemitsu et son frère Mitsuhira.

L’une des principales caractéristiques de cette école fût de reproduire les lames koto de l’ancestrale tradition Ichimonji de Bizen, encensée et reconnue grâce à ses célèbres trempes en juka-choji. Or, dans ce domaine, Mitsuhira est souvent reconnu comme l’un des artistes les plus talentueux de son école et considéré comme une référence, avec ses hamon en choji-midare excentrique sur toute la période shinto et shinshinto.

Kojiki Gallery

Arts d'Asie