EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi
Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi - Arts d Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi - Kojiki Gallery Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi - Antiquités - Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi
Réf : 78997
9 700 €
Époque :
<= XVIe siècle
Signature :
Kanefusa
Provenance :
Japon
Materiaux :
Acier Tamahagane
Arts d XVIe siècle et avant - Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi  - Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi Antiquités - Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi
Kojiki Gallery
Kojiki Gallery

Antiquités japonaises


+33 (0)6 67 21 94 26
Katana koto par Kanefusa - Fin de la période Muromachi

— Katana signé Kanefusa - Fin de la période Muromachi (Ère Eiroku 1558-1570)

Certificat d’authenticité NBTHK Hozon Token « Oeuvre à préserver »

— Dimensions :

Nagasa « longueur du tranchant » : 62.4 cm
Sori « courbure » : 2.0 cm
Kasane « épaisseur » : 0.66 cm
Moto-haba « largeur à la base » : 2.95 cm
Saki-haba « largeur à la pointe » : 1.98 cm
Nakago « soie » : Ubu (forme originelle)

— Artisan : Kanefusa

École : Sue-Seki
Classement : Chujo-saku « forgeage standard supérieur », Wazamono « bon tranchant »
Province : Mino

— Caractéristiques :

Katana :

Mei « signature » : Noshu Seki-ju Kanefusa saku « Fait par Kanefusa, habitant de Seki dans la province de Mino » 
Sugata « construction » : Shinogi-zukuri, saki-sori, iori-mune, chu-kissaki
Kitae « forgeage » : Itame-hada, ji-nie, shirake utsuri
Hamon « trempe » : Chu-suguha, ko-nie, nioi, fushi, yo
Boshi « trempe de la pointe » : ...

Lire la suite

... Sugu, ko-maru
Horimono/Gorges : Bo-bi
Nakago « soie » : Yasurime Takanoha, ha-agari kuriji

Koshirae (Monture) :

Saya « fourreau » : Noir laqué, incrustations perlées bleues
Tsuba « garde » : Fer, alliage shakudo forme juji-mokko-gata (croix angulaire), alliage shakudo, motif en carapace de tortue, signé Nobuie
Fushigashira « virole/pommeau » : Alliage shakudo, couleurs iroe, emblèmes héraldiques, finition polie
Menuki « ornements » : Alliage shakudo, ciselage yo-bori, couleurs iroe, motif représentant un Iris
Kozuka « batardeau » : Alliage shibuichi, finition polie, motif en carapace de tortue,
signé Ikkodo Tomotsune

— Artisan et école :

De la fin de la période koto jusqu’au début shinto, de nombreuses lignées de forgerons ont porté le nom Kanefusa dont la tradition remonte au Mino-den avec la première génération vers l’ère Kosho à Bunki (1455-1504). Les artistes les plus réputés de cette ascendance sont ceux ayant travaillé en Sue-Seki pendant la fin de la période Muromachi.

En effet,  il semble que c’est sous  l’essor  des dernières  générations entre l’ère Eiroku et Genki (1558-1572) que le nom Kanefusa ait été le plus prolifique, notamment  avec Iwami no Kami Kanefusa (4ème génération), puis avec Wakasa no Kami Ujifusa (5ème génération) qui  s’installa dans la province d’Owari, et exerça  son art sous l’autorité du daimyo Imagawa
Ujizane, lequel lui accorda plus tard l’honneur de changer son nom en « Ujifusa », modifiant ainsi le kanji « Kane » en « Uji ». Plus tard, la qualité de son travail et sa renommée lui permirent d’obtenir le titre honorifique de « Wakasa no Kami » et le mécénat exclusif du puissant daimyo Oda Nobunaga.

La lignée Kanefusa en Sue-Seki de la fin de la période Muromachi, est réputée pour avoir forgé des lames de très bonne qualité avec une excellente capacité à trancher. Elle s’est fait également remarquer avec un type de trempe unique connu sous le de nom de « kenbo-midare » qui est un choji-gunome particulier et très régulier.

Kojiki Gallery

Arts d'Asie