EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Henry de Lorraine, comte d'Harcourt par Nicolas Mignard vers 1660
Henry de Lorraine, comte d'Harcourt par Nicolas Mignard vers 1660 - Tableaux et dessins Style Louis XIII Henry de Lorraine, comte d'Harcourt par Nicolas Mignard vers 1660 - Baptiste & Lenté
Réf : 90945
35 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
France-Paris
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 92 cm X H. 106 cm
Tableaux et dessins  - Henry de Lorraine, comte d'Harcourt par Nicolas Mignard vers 1660 XVIIe siècle - Henry de Lorraine, comte d'Harcourt par Nicolas Mignard vers 1660
Baptiste & Lenté
Baptiste & Lenté

Mobilier et objets d'art du 16e au 19e siècle


+33 (0)6 45 88 53 58
+33 (0) 6 64 42 84 66
Henry de Lorraine, comte d'Harcourt par Nicolas Mignard vers 1660

Trés beau portrait d’Henri de Lorraine, comte d'Harcourt, d'Armagnac, de Brionne et vicomte de Marsan, dit « Cadet la Perle », né le 20 mars 1601 à Pagny-le-Château et mort le 25 juillet 1666 à l'abbaye de Royaumont.
Il est représenté à mi-buste, de trois quart, arborant sa belle chevelure longue et bouclée et une moustache à la « royale » bien taillée avec sa barbiche en poignard.
Il porte une perle en guise de boucle d’oreille.
Trés luxueusement vêtu d’un tablier en cuir havane, d’une cape en satin blanc , d’un pourpoint et d’un jabot de dentelle par dessus auquel on aperçoit l’ordre du St Esprit, il tient son bâton de maréchal de sa main droite tandis que sa main gauche est posé sur son gant métallique, sur une table recouverte d’un velours rouge sur laquelle est dressée son casque.
Ce dernier comme son armure est en acier damasquiné d’or, il est agrémenté d’une couronne de laurier en bronze et surmonté d’un ...

Lire la suite

... panache de plume.

Huile sur toile.

Nicolas Mignard vers 1667.

Cadre et châssis en bois doré à frise de laurier du 19 ème siècle.

Dimensions :

Hauteur : 106 cm ; Largeur : 92 cm


Notre toile reprend la composition inversée, avec quelques variantes (l’absence de l’épée) d’une gravure éditée en 1667 par Antoine Mason.

Nicolas Mignard dit Mignard d'Avignon Peintre français né à Troyes 1606  et mort à Paris  1668).

Il fut formé à Troyes, à Fontainebleau et à Paris, comme son frère Pierre. À part un séjour à Rome (1635-36) au cours duquel il étudia attentivement A. Carracci, Nicolas Mignard fit la plus grande partie de sa carrière en Avignon. Ce n'est qu'en 1660 qu'il gagne Paris ; il est reçu à l'Académie en 1663 et consacre ses dernières années à la décoration du palais des Tuileries ; sa réputation est alors l'égale de celle de son frère. Si ses portraits ne sont plus connus que par la gravure (citons pourtant son Molière, Paris, Comédie-Française) si ses œuvres mythologiques sont devenues rares (Mars et Vénus, 1658, musée d'Aix-en-Provence ; cycle décoratif, en partie d'atelier, au musée d'Avignon), ses compositions religieuses — conservées en grand nombre à Avignon (église Saint-Pierre, chapelle des Pénitents gris et des Pénitents noirs, 6 tableaux à Notre-Dame-des-Doms ; Saint Bruno, 1638, Saint Simon Stock, 1644, Déploration du Christ, 1655, au musée) ou dans la région (bel ensemble au musée, notamment le Christ et les Docteurs, 1649, et à l'église de Villeneuve-lès-Avignon, églises de Tarascon, Apt, Cavaillon notamment) — font de lui l'un des peintres français les plus importants de sa génération. D'abord proche de Vouet, son art évolue autour de 1650 vers un style plus dépouillé et plus lourd, parfois assez proche de celui de son frère. La quasi-totalité des dessins de l'artiste est entrée au Louvre en 1978. Une exposition a été consacrée à Nicolas Mignard à Avignon (palais des Papes) en 1979

Baptiste & Lenté

Tableaux et dessins