EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz
Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz - Tableaux et dessins Style Art nouveau Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz - Galerie Delvaille Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz - Art nouveau
Réf : 93820
38 000 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Henry Caro-Delvaille (1876-1926)
Provenance :
Fance
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 102 cm X H. 81 cm
Tableaux et dessins Tableaux du XXe siècle - Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz XXe siècle - Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz Art nouveau - Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz

Huile sur toile signée et datée 1909, en bas vers la gauche
Dimensions : H. 81 x L. 102 cm (avec cadre : H. 99 x L. 119 cm)

Henry Caro-Delvaille, français d’origine espagnole, fut un peintre important de la vie mondaine au début du 20ème siècle. Son véritable nom était Delvaille ("de la Vallée" en espagnol) mais il signa Caro-Delvaille car sa mère avec laquelle il entretenait une relation fusionnelle s’appelait Caroline. Dès son enfance, Henry Caro-Delvaille est curieux d’art, observe ce qui l’entoure et dessine. Sa mère, écrivain et poète, fut son premier guide.
Après avoir étudié de 1895 à 1897 à l'école des beaux-arts de Bayonne, Henry Caro-Delvaille est l'élève de Léon Bonnat à l'école de beaux-arts de Paris. Il expose pour la première fois au salon de la Société des artistes français à Paris en 1899. Membre de la Société nationale des beaux-arts à partir de 1903, il en devient secrétaire en 1904. En 1905, il remporte la grande ...

Lire la suite

... médaille d'or de l'Exposition internationale de Munich. La même année, son ami Edmond Rostand lui confie la décoration de sa villa de Cambo. Il se fait alors connaître comme portraitiste et bénéficie de très nombreuses commandes. Il est fait chevalier de la légion d'honneur en 1910. On peut rapprocher sa peinture à celle de Carolus Duran (1837-1917), célèbre peintre de la belle époque.
Henri Caro-Delvaille émigra en 1913 aux États-Unis et s’installa à New York, s’orientant alors vers un style plus Art déco. Il fut ainsi une des figures centrales des cercles artistiques, littéraires et musicaux de part et d’autre de l’Atlantique, de Paris à New York. Une grande partie de son œuvre se trouve aujourd’hui outre-Atlantique.

Notre tableau est une des œuvres clé de Caro Delvaille, tant par la qualité du traitement que par le sujet. La majorité des tableaux de cet artiste est constituée par des portraits de famille et quelques nus qu’on lui commandait ; mais pour ce tableau, le peintre a choisi le lieu qui lui tenait le plus à cœur, l’Hotel du Palais à Biarritz. Né à Bayonne, Caro Delvaille rève pendant son enfance de la grande société, de richesse et de faste. L’hôtel du palais qui attire à cette époque les grandes fortunes d’Europe, est pour lui le plus bel endroit du monde. Très lié à sa mère, Caro Delvaille est bercé de littérature et de poésie qu’il met en scène dans ce tableau avec trois jeunes et jolies élégantes devant une balustrade qui surplombe l’océan infini. On remarquera la grâce des attitudes des trois personnages : alors que la première jeune fille à gauche de la composition semble poursuivre une rêverie, les deux autres se penchent légèrement l’une vers l’autre pour échanger des confidences. Dans ce tableau, le talent de l’artiste se révèle tout particulièrement : exquise qualité du dessin, pureté des visages et des nuques, rendu soyeux des tissus, effets de transparence des voiles et, à l’arrière-plan, la magnifique représentation de l’océan par un jour de vent.

La provenance d’un tableau qui a déjà franchi quatre fois l’Atlantique : Peint à Biarritz en 1909, ce tableau est retrouvé par un collectionneur français dans une importante collection à Buenos Aires (Argentine) dans les années 1980, et ramené à Paris. Acquis par la galerie Delvaille en 1992, le tableau est revendu à une collection privée dans les environs de la ville de Washington (USA). C’est avec un bonheur immense qu’Olivier Delvaille, arrière petit neveu du peintre, vient de racheter et de ramener cette œuvre à Paris, 29 ans après l’avoir vendue.

Galerie Delvaille

Tableaux du XXe siècle Art nouveau

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Henry Caro-Delvaille (1876-1926) - Rêverie et confidences face à l’océan, Biarritz » présenté par Galerie Delvaille, antiquaire à Paris dans la catégorie Tableaux du XXe siècle Art nouveau, Tableaux et dessins.