EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Commode de port arbalète, Nantes fin du XVIIIe siècle
Commode de port arbalète, Nantes fin du XVIIIe siècle - Mobilier Style Commode de port arbalète, Nantes fin du XVIIIe siècle - Antiquités Philippe Glédel Commode de port arbalète, Nantes fin du XVIIIe siècle -
Réf : 48704
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Nantes - Bretagne
Materiaux :
Acajou de Cuba - Bronze
Dimensions :
l. 125.5 cm X H. 86 cm X P. 64 cm
Mobilier Commode - Commode de port arbalète, Nantes fin du XVIIIe siècle XVIIIe siècle - Commode de port arbalète, Nantes fin du XVIIIe siècle
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Commode de port arbalète, Nantes fin du XVIIIe siècle

Commode Louis XV nantaise, à façade en arbalète, en acajou massif, ouvrant à trois tiroirs sur trois rangs. Nantes - Époque XVIIIe siècle.

Cette commode est construite dans un superbe acajou de Cuba ramageux qui couvre toute sa façade parfaitement servie par des galbes prononcés, tant le mouvement en arbalète qui l'anime que les chantournements de la traverse basse. Cette dernière est ourlée d'un quart-de-rond enrichi de volutes affrontées. A noter que les les bordures de tiroirs sont également soulignées d'un quart-de-rond. Le tout est mis en valeur par des poignées de tirage d'origine en bronze typiquement nantaises dites "à la marguerite" et des entrées de serrure Louis XV. Les montants avant sont moulurés et ponctués de pieds galbés à volutes, dits "en escargots", tout comme les montants arrière tandis que les traverses basses en côté sont également chantournées.
Le plateau, au pourtour mouluré d'un bec-de-corbin souligné d'un cavet, est fait en ...

Lire la suite

... deux larges planches et fixé aux traverses des côtés par deux gros tasseaux montés en queue d'aronde sur ses deux extrémités rainurées à cet effet, traverses et tasseaux étant percés et maintenus ensemble par des chevilles, ce travail soigné permettant à la fois une meilleure tenue du plateau et une plus belle présentation de celui ci par rapport au classique chevillage. On voit ici en outre que la traverse supérieure est directement fixée au plateau, cet habile procédé peu courant permettant à l'artisan d'utiliser son montage en queue d'aronde sur les montants pour stabiliser mieux encore l'avant du plateau.

Très bel état d'origine de l'ensemble, avec des assemblages de qualité signant le travail d'un ébéniste de la ville de Nantes : champs intérieurs des tiroirs évidés, dos de la commode et côtés de tiroir en chêne, planchers intermédiaires et fonds de tiroirs en sapin. Le montage des tiroirs est effectué à queues d'aronde pour les côtés et en feuillure pour les fonds, également nommé à encastrement. Signe d'une fabrication soignée, le plus souvent d'ébéniste, il procure l'avantage de pouvoir glisser le tiroir, par toute la surface de son fond, sur la largeur des traverses d'acajou puis sur le plancher intermédiaire, épargnant à long terme tout risque d'usure des bords des traverses intermédiaires inhérent au système de simples coulisseaux.


Meuble d'une grande élégance et d'une très bonne qualité,
superbe spécimen de la commode de port nantaise.

Belle finition en vernis-ciré.

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous même gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

Commode