EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710
Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710 - Mobilier Style Louis XIV Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710 - Franck Baptiste Paris Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710 - Louis XIV Antiquités - Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710
Réf : 99488
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France-Paris
Materiaux :
Bois de violette
Dimensions :
l. 126 cm X H. 83 cm X P. 62.5 cm
Mobilier Commode - Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710 XVIIIe siècle - Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710 Louis XIV - Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710 Antiquités - Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710
Franck Baptiste Paris
Franck Baptiste Paris

Mobilier et objets d'art du 16e au 19e siècle


+33 (0)6 45 88 53 58
Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710

Rare commode en placage de palissandre ouvrant par trois tiroirs en façade. Modèle galbé en façade et sur les côtés, avec des montants polylobés à arêtes saillantes. Les tiroirs à décor de frisage à losanges dans des réserves, les côtés à déports arrières présentent des réserves rectangulaires centrées de losange. Le plateau encastré dans une lingotière en bronze est ceinturé d’une bande de bois violet et présente quatre réserves séparées par un médaillon central orné d’une rosace en marqueterie.
Riche ornementation de bronzes d’origine finement ciselés et dorés au mercure, dont des poignées de tirage, des entrées de serrures à têtes de faunes, des chutes en espagnolette à tête de femme emplumée terminées par des guirlandes de fleurs, un cul de lampe à acanthes sur fond de treillis, des pieds moustaches ornés de coquilles, des cornières d’angle et une riche lingotière à frise à la Bérain.

Bâti et fonds des tiroirs en ...

Lire la suite

... sapin.

Très bel état de conservation.

Travail parisien de la fin de l’époque Louis XIV, vers 1710-1715, par François Lieutaud*, ébéniste de la couronne.

Dimensions :


Largeur : 126 cm ; Profondeur : 62.5 cm ; Hauteur : 83 cm.

Provenance :


-          Acquise par Bernard Tapie auprès de la galerie Bernard Steinitz dans les années 1980, pour la chambre à coucher de son hôtel de Cavoye, où elle restera jusqu’en 2022. Publiée dans « L’estampille - l’objet d’art, La collection Bernard Tapie », novembre-décembre 1994, n°285/286, page 69.
Modèle similaire :


-          Commode estampillée « FL » conservée à la Residenz München, inventoriée dès 1769 dans le palais et publiée dans le livre de Hans Ottomeyer « Die Möbel der Residenz Münche, vol.3 ».

Commodes de Lieutaud passées en ventes publiques :


-          Commode royale d’époque Louis XV, Christie’s, Paris, « Important Mobilier et Objets d'Art, Céramiques Européennes et Orfèvrerie », 25 juin 2008, lot n°202, résultat 74 900 €.
-          Commode en bois de violette vente Briscadieu Bordeaux, lot n°111, vente du 24 juin 2017, résultat 56 120€.
-          Grande commode estampillée « FL », Sotheby’s, New York, « Collection Field », 20 octobre 2018, lot n°1 155, 175 000$.

Notre avis :


Notre commode de parquet fait partie des toutes premières produites à Paris à la fin du règne de Louis XIV.
La qualité, la finesse du montage et la ciselure extrêmement précise des bronzes sont caractéristiques des productions de François Lieutaud, qui rappelons-le avait l’autorisation expresse du roi de créer ses modèles et de fondre lui-même ses bronzes.
Ce dernier va livrer diverses cours européennes durant toute sa carrière, son succès ne sera jamais démenti au point qu’il fournira le garde meuble royal jusque dans les dernières années de sa vie avec une commode livrée pour Madame de Pompadour au château de Bellevue dans les années 1745.
La présence d’une commode quasiment similaire estampillée « FL » conservée probablement depuis sa livraison au début du XVIIIème siècle à la résidence de Munich (inventoriée dès 1769) rend l’attribution à cet ébéniste incontestable et nous démontre qu’il s’agit d’une commode de qualité princière.
D’autres meubles, notamment des grands bureaux plaqués d’ébène, ou encore l’ancienne commode de la collection Maurice Segoura (Sotheby’s, « Collection Field », 20/10/2018, lot n°1 155, 175 000$), reprennent la même ornementation de bronzes. Nous savons par les archives que Lieutaud défendait ardemment ses droits d’auteur au point d’attaquer un proche conseiller du roi et de faire témoigner son ami André Charles Boulle pour obtenir gain de cause.
Notre commode qui nous est parvenue dans un état de conservation exceptionnel, avec son plateau d’origine encore encastré dans une lingotière à la finesse incroyable, et des bronzes très opulents, est un meuble de la plus grande rareté.
C’est probablement l’ensemble de ces caractéristiques qui a guidé Bernard Steinitz et Bernard Tapie vers ce meuble atypique.

* François Lieutaud fut reçu maître à la fin du XVIIème siècle. Originaire de Marseille, il était le père de Charles Lieutaud, lui-même ébéniste et le grand-père de Balthazar Lieutaud ébéniste également. Installé à Paris, rue Traversière puis rue Saint Nicolas, il exécuta avec le célèbre Charles Boulle, quelques-uns des plus beaux meubles de Versailles. Les actes d’un procès de l’époque indiquent, qu’à titre exceptionnel le roi Louis XIV lui avait accordé le rare privilège de pouvoir créer et fabriquer les bronzes de ses meubles, car à cette époque-là, seule la corporation des bronziers avait cette exclusivité.

Franck Baptiste Paris

Commode Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Commode de parquet par François Lieutaud, Paris vers 1710 » présenté par Franck Baptiste Paris, antiquaire à Paris dans la catégorie Commode Louis XIV, Mobilier.