EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance
Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance - Mobilier Style Renaissance Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance - Antiquités Philippe Glédel Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance - Renaissance Antiquités - Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance
Réf : 100509
34 000 €
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
Gênes - Italie
Materiaux :
Noyer massif
Dimensions :
l. 134 cm X H. 121 cm X P. 71 cm
Mobilier Commode - Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance XVIe siècle et avant - Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance Renaissance - Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance Antiquités - Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance

Très rare commode ou cassettone « à bambocci » en noyer massif très richement sculpté.
Provenance : Gênes, Ligurie, Italie.
Époque : seconde moitié du XVIe siècle.

A la fin de la Renaissance, la capitale de la Ligurie, « Gênes la Superbe », telle que surnommée par Pétrarque, est une ville portuaire ouverte sur le monde et cosmopolite (y réside notamment une importante colonie flamande) qui domine la Méditerranée et s'est octroyé le contrôle de l'Orient. En Italie, on parle ainsi du XVIe siècle comme du siècle des Génois. Au service de Charles Quint, le célèbre Andrea Doria y aura posé les bases d'une république aristocratique.
Durant la seconde moitié du siècle, l'armoire et le cabinet vont supplanter le coffre dans les intérieurs des grandes demeures, et ainsi vers 1560, à Gênes, apparaissent les premiers meubles « à bambocci » aux décors sculptés inspirés par le maniérisme alors en vogue en Italie ainsi qu'un meuble nouveau, ...

Lire la suite

... destiné à enfermer le linge de maison et qui remplacera définitivement le coffre, et qui se voit paré de semblables éléments décoratifs : la commode, meuble qui fera sa première apparition en Italie environ 150 ans avant les premières créations françaises d'André-Charles Boulle. Ces toutes premières commodes de la Renaissance italienne connaîtront un grand succès, feront école dans les provinces voisines de Lombardie et de Toscane, et seront fabriquées tout au long du XVIIe siècle et même durant la première moitié du XVIIIe siècle dans une Italie toujours attachée au Baroque.


La commode que nous présentons est un modèle des plus rares, car appartenant à la première époque de fabrication, elle entre dans le cercle très restreint des modèles de la Renaissance, parmi des spécimens qui apparaissent très rarement sur le marché. Elle est de plus d'une formule architectonique particulière par sa disposition de quatre atlantes superposés. Sa taille imposante la désigne comme une commode de palais mais aussi comme une des plus anciennes réalisations (on voit bien que le les dimensions n'étaient pas encore clairement fixées), et enfin son décor très classique inspiré de l'antiquité appartient parfaitement au répertoire de la Renaissance.

La construction de son bâti induit également une fabrication Haute époque : plateau monoxyle de 134 x 71 cm, côtés d'une seule planche large (les moulures y sont rapportées) de 108 x 63 cm.

La commode, à la fois fortement architecturée et admirable de fantaisies, ouvre par six tiroirs sur quatre rangs. On y observe particulièrement la rarissime disposition des montants rythmés par quatre atlantes superposés, le tiroir central très richement sculpté de putti portant un blason familial, les poignées en ronde-bosse à décor de figures anthropomorphes toutes différenciées (masculines côté droit - féminines côté gauche), les minces bandes de chapelets à olives en élégie puis les larges bandes sculptées de frises de glyphes encadrant les tiroirs, les fines traverses intermédiaires sculptées à grand cadre d'une frise de chapelets et enfin le pourtour du plateau et la corniche de soubassement sculptés d'une frise de demi-fleurons. Les côtés du meuble sont également ourlés en encadrement de jeux de bandes sculptées. Signalons pour finir que sur toutes ces parties saillantes en particulier, la patine, comme on peut le deviner, est formidable de profondeur et de lustre.



Ce meuble est parvenu jusqu'à nous dans un état d'origine assez exceptionnel, avec pour toutes réfections, hormis de très légères usures et marques de vécu éparses et bien normales s'agissant d'un meuble de plus de 400 ans, la plus grande partie des pieds boules arrière. Les pieds boules de l'avant sont bien ceux d'origine, on signalera aussi que le meuble possède encore toutes ses serrures d'époque et même une clé d'époque.
Il a bénéficié d'une restauration suivie d'une finition rempli-cirée approfondie qui lui a redonné tout son éclat.

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous-mêmes gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

Commode Renaissance

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Commode de palais "à bambocci" - Gênes, époque Renaissance » présenté par Antiquités Philippe Glédel, antiquaire à Fougères dans la catégorie Commode Renaissance, Mobilier.