EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg
Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg - Mobilier Style Louis XIV Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg - Antiquités Philippe Glédel Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg - Louis XIV Antiquités - Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg
Réf : 86194
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Dimensions :
l. 130 cm X H. 86 cm X P. 62 cm
Mobilier Commode - Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg XVIIIe siècle - Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg Louis XIV - Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg Antiquités - Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg

Commode Louis XIV à profil en double arbalète en noyer massif ouvrant par quatre tiroirs sur trois rangs parés d'une exceptionnelle garniture de bronze. Dauphiné, époque début XVIIIe.

Coiffée d'un plateau en deux planches, aux bords ourlés d'un épais bec-de-corbin à filet épousant les contours de la façade.
Cette dernière est animée de galbes et contre-galbes puissants à découpe dite "double arbalète" et les bordures des tiroirs "débordants" sont soulignées d'un quart-de-rond. Mais ce qui frappe d'emblée, c'est qu'ils sont enrichis au centre d'une rare sculpture en trompe-l'oeil d'armoiries accueillant l'écu matérialisé par chacune des entrées de serrure. Les motifs sont deux lions rampants couronnés porteurs d'un aigle bicéphale. Si le premier motif, que l'on retrouve sur les poignées tombantes, correspond aux armes des Habsbourg, le second est en correspondance avec celles du Saint-Empire romain germanique dont les Habsbourg ont justement été les ...

Lire la suite

... plus importants détenteurs (avec certes bien des aléas, du XIVe au XVIIIe siècle). Rappelons aussi que le Dauphiné fut jusqu'au XIVe siècle principauté du Saint-Empire romain germanique.
Les montants sont décreusés de moulures et se terminent par des pieds droits. Enfin la traverse basse est agrémentée d'une épaisse coquille Saint-Jacques traitée au naturel qui lui fait un culot de tablier.

Les bronzes sont parfaitement d'origine sur la commode, et on le déduit aisément au fait qu'il n'existe aucune autre trace de clous ou de perçage, et pour ce qui est de leur authenticité, elle est ici garantie (c'est sans doute bien le mot adéquat) par un poinçon tellement rare d'ailleurs que sa signification est encore de nos jours à demi énigmatique. Il s'agit du fameux poinçon au R couronné (présent sur chacun des éléments en bronze de la garniture).
On sait cependant qu'il s'agit d'un poinçon de province, et beaucoup de spécialistes le donnent pour antérieur au C couronné (taxes sur les bronzes et cuivres de 1745 à 1749) et beaucoup le considèrent comme un poinçon Louis XIV. Notre expérience ne nous l'a fait connaître que par le biais de commodes de Pierre Hache datables de 1730. Ceci va parfaitement à la fois dans le sens d'une contemporanéité à l'époque Louis XIV et à une origine du Dauphiné (On peut se demander si ce poinçon n'est d'ailleurs pas dauphinois ?).
Il en va exactement de même pour le montage de cette commode, faite de noyer et de sapin (pour le second bois réservé aux fonçures), avec son plateau et son dos fixés à clous forgés, ses tiroirs à larges queues d'arondes et clous forgés et à montage dit "suspendu" (une manière archaïque héritée de la Haute époque).

État : Alors même que nous tenons cette commode comme possiblement la plus ancienne arbalète que nous ayons jamais achetée, alors même que par exemple ses montants en noyer, droits et quasiment sans chanfreins, sont des plus sujets aux bris divers, il s'avère que bien qu'elle n'ait jamais été été restaurée, il n'est pas "un ongle" de greffe sur ses montants, bouts de pied compris, sur son plateau, sa façade toute entière, ses côtés, son dos. Le meuble possède encore deux de ses anciennes serrures en fer (serrure du tiroir inférieur manquante).
Nous parlerons donc ici d'un état d'origine absolument exceptionnel.

Origine : Si l'on perçoit une influence lyonnaise dans le style de cette commode, une seconde influence dauphinoise s'affirme dans son montage, c'est pourquoi nous la donnons de la Vallée de L'Isère, entre Grenoble et Lyon, où justement nous en avons fait l'acquisition.

Époque : fin de l'époque Louis XIV, début du XVIIIe siècle.

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous même gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

Commode Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Commode du Dauphiné d'époque Louis XIV aux armoiries des Habsbourg » présenté par Antiquités Philippe Glédel, antiquaire à Fougères dans la catégorie Commode Louis XIV, Mobilier.