EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis
Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis - Argenterie et Orfèvrerie Style Louis XVI Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis - Baptiste Jamez Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis - Louis XVI Antiquités - Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis
Réf : 95384
1 800 €   -   RÉSERVÉ
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Jean-Pierre Charpenat
Provenance :
Paris, France
Materiaux :
Argent, cristal
Dimensions :
L. 31 cm X l. 16.5 cm X H. 25.5 cm
Poids :
0.698 Kg
Argenterie et Orfèvrerie  - Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis XVIIIe siècle - Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis Louis XVI - Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis Antiquités - Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis
Baptiste Jamez
Baptiste Jamez

Mobilier, objets d'art et tableaux du XVIIIe siècle - Orfèvrerie


+33 (0) 6 62 59 77 70
Charpenat – Porte huiliers Paris 1783-1784, modèle du Louvre - flacons Saint-Louis

Élégant porte huiliers en argent massif. Le bassin de forme barque repose sur quatre pieds à enroulements à attaches en larges feuilles d’acanthes perlées. Le plateau violoné reçoit un décor de rangs de perles et grappes de raisin. Il comporte deux portes bouchons à décor de cartouches perlés et feuillagés avec ses deux bouchons à décor de frises de filets perlés et godrons sur fond amati, les prises en graines émergeant de pampres. Les porte-burettes sont travaillés au repercé de pilastres formés de rinceaux reposant sur une base architecturée, coquilles, filets perlés et chutes de pampres. En partie centrale se trouve un long manche avec anneau de préhension perlé.

Poinçons :
• Sur le bassin : Paris, charge, maison commune 1784, décharge à la tête de griffon.
• Sur un porte-burette : Charge de moyen ouvrage, Maison commune 1783, décharge ouvrage moyen.
• Sur l'autre porte-burette : Charge de moyen ouvrage, Maison commune 1784, décharge ...

Lire la suite

... ouvrage moyen.
• Maître orfèvre : JCP un croissant, une fleur de lys couronnée, deux grains de remède pour Jean-Pierre CHARPENAT.

Poids d'argent : 698 grammes.

Époque Louis XVI.


Les deux flacons "huiliers" en cristal taillé sont postérieurs et proviennent de la prestigieuse maison SAINT-LOUIS. Il s'agit du modèle Trianon, qui est le premier modèle de service de verres créé par la maison SAINT-LOUIS au cours du premier tiers du XIXe siècle. Les flacons dits "huiliers" de ce modèle sont rares.


Jean-Pierre CHARPENAT, Fournisseur de la Couronne sous Louis XVI, est reçu maître à Paris en 1782. Il décède en 1806.
Il est l'orfèvre qui réalise le célèbre nécessaire de voyage de la reine MARIE-ANTOINETTE ainsi que sa réplique, commandée par la reine en 1791 pour sa soeur MARIE-CHRISTINE mais prévu pour être emporté avec les bagages de la famille royale, lors de la fuite qui s'acheva à Varennes.


Cet huilier vinaigrier comporte le même bassin que l’huilier vinaigrier réalisé par Jean-Pierre CHARPENAT et conservé au sein des collections du MUSÉE DU LOUVRE à Paris. Les porte-burettes en diffèrent, bien qu'ils demeurent dans la même iconographie avec ce décor de grappes de raisins et de filets perlés cher à l'orfèvre. Les bouchons sont également identiques, seules les graines diffèrent, les notre étant plus sophistiquées que celles du Louvre, formées de simples boules.


MUSÉES ET INSTITUTIONS PUBLIQUES

• MUSÉE DU LOUVRE, PARIS – Nécessaire de voyage de Marie-Antoinette – argent, or, cuivre, ébène, Paris, 1787-1789.
• MUSÉE DU LOUVRE, PARIS – Huilier – argent, cristal, Paris, 1787.
• MUSÉE INTERNATIONAL DE LA PARFUMERIE, GRASSE – Coffret nécessaire de voyage dit de la reine Marie-Antoinette – acajou, cuivre, peau, argent, ébène, ivoire, miroir, porcelaine dure, cristal, vermeil, papier, fil, bois, tissu, Paris, 1791.
• METROPOLITAN MUSEUM, NEW-YORK – Traveling candlestick – argent, Paris, 1788-1789.
• BASILIQUE SAINT-SERNIN, TOULOUSE, TRESOR – Calice – argent, Paris, 1798-1809, classé Monument Historique le 22 juin 1992.
• ÉGLISE PAROISSIALE NOTRE-DAME SAINT-JEAN-BAPTISTE, FRESNAY-LE-SAMSON – Coffret – argent, Paris, 2e moitié du XVIIIe siècle.
• ÉGLISE PAROISSIALE SAINT-GERVAIS SAINT-PROTAIS, LE GRAND-PRESSIGNY – Ciboire des malades – argent partiellement doré, Paris, 1782-1790.
• ÉGLISE PAROISSIALE SAINT-VINCENT, PANZOULT – Ciboire – argent partiellement doré, Paris, 1782-1790.
• ÉGLISE PAROISSIALE SAINT-PIERRE, SAINT-EBONS, TRESOR – Ciboire des malades – argent partiellement doré, Paris, 1782-1790.
• PRIEURE DE BENEDICTINS SAINT-DENIS, SAINT-DENIS D’OLERON – Patène – argent, Paris, 1798-1809.


BIBLIOGRAPHIE

• CAMPAN Jeanne-Louise-Henriette, Mémoires de Madame Campan, première femme de chambre de Marie-Antoinette, 1988.
• DURAND Jannic, BIMBRENET-PRIVAT Michèle, DASSAS Frédéric, Décors, mobilier et objets d’art du musée du Louvre – De Louis XIV à Marie-Antoinette, Paris, Louvre Éditions, 2014.
• MARIE-ANTOINETTE ; SETH Catriona, édition présentée par, Lettres inédites, Albin Michel, 2019.


EXPOSITIONS

• Parfums et flacons au XVIIIe siècle, Musée International de la Parfumerie, Grasse, 12 mai - 15 septembre 1994
• Nécessaire de voyage dit de Marie-Antoinette, Musée des châteaux de Versailles et de Trianon, Versailles, 6 janvier - 29 mars 2005.

Baptiste Jamez

Argenterie et Orfèvrerie