EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups
Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups - Mobilier Style Louis-Philippe Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups - Antiquités Philippe Glédel Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups - Louis-Philippe Antiquités - Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups
Réf : 85292
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Froc
Provenance :
Bretagne
Materiaux :
Cerisier, châtaignier, merisier, noyer, chêne des marais, houx, acajou
Dimensions :
l. 131 cm X H. 221 cm X P. 67 cm
Mobilier Armoire - Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups XIXe siècle - Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups Louis-Philippe - Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups Antiquités - Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups

Exceptionnelle armoire d'Art populaire en cerisier et bois parquetés à décor d'intarsias anthropomorphes et zoomorphes en bois indigènes et exotiques.
Signée Froc,
datée 1840.
Pays de Rennes
(Chavagne - Bruz).

L'ensemble iconographique figurant sur cette armoire n'est rien moins qu'extraordinaire, dépassant tout ce que nous avons pu voir par ailleurs, et on pourra chercher dans les sources documentées des ouvrages consacrés au mobilier régional ou aux musées d'Art populaire sans rien trouver d'aussi exhaustif.

Les bois employés sont au nombre de sept : le cerisier massif pour la façade, les traverses des côtés ainsi que les retours de la corniche, le châtaignier pour les panneaux des côtés, les montants arrières et toutes les fonçures, le cerisier, le merisier et le noyer pour le parquetage des panneaux de portes, le chêne des marais (parties sombres), le houx (parties claires) et l'acajou (parties rouges) pour les décors.

Il faut se garder de ...

Lire la suite

... confondre marqueterie, placage et intarsia. L'intarsia est un art consistant à incruster des pièces de bois de plus ou moins faible épaisseur sur un support de bois massif afin de créer des images par la juxtaposition des teintes de bois. Le mot intarsia vient du mot latin interserere qui signifie insérer. Cette technique apparaît en Europe au xve siècle pour la décoration des édifices religieux où le marbre était également utilisé et se répand pendant la seconde Renaissance. L'intarsia est un procédé italien mixte, qui relève de la menuiserie puisque son décor est incrusté dans un panneau de bois massif, mais également de l'ébénisterie dont elle est l'ancêtre, puisque les décors incrustés sont fixés à l'aide de colle. On nomme les artisans pratiquant l'intarsia des intarsiatori.

Outre les éléments incrustés sur la corniche, les montants et la traverse basse, c'est bien entendu le bandeau de la traverse supérieure ainsi que le sommet du dormant qui retiendront particulièrement l'attention. Le thème illustré est une chasse aux loups : on y voit en effet un gendarme (côté gauche) ainsi qu'un garde-champêtre (côté droit), faisant fuir, qui un loup blanc, qui un loup noir, tandis qu'en dessous du vase fleuri central où sont perchés des oiseaux se tient un lieutenant de louveterie, également en grande tenue.
Il convient de remarquer, alors même que les protagonistes humains sont assez fidèlement représentés (dans leur tenue respective de l'époque), combien le traitement figuratif du loup est théâtralement stylisé (nous sommes quasiment transportés dans les contes et légendes). Ceci en dit long sur la terreur qu'il inspirait dans nos campagnes…

Nous avons fait l'acquisition de cette armoire dans un ancien charmant relais de chasse, ancienne propriété d'un célèbre architecte rennais, situé dans les bois de Cicé. Ces bois marécageux furent au cours des siècles derniers liés tant à la réalité qu'à la légende du loup.
Par ailleurs il nous apparaît comme une évidence que notre artisan y aura trouvé là l'essence rare et si particulière nommée chêne des marais.

Il n'existe en Bretagne, qui est sans soute la province la plus cloisonnée de toutes, que quelques zones, et fort réduites en superficie, où l'on peut rencontrer des meubles travaillés en intarsia, il s'agit du Vannetais, du pays de Guéméné et du Faouët, et surtout et principalement du pays de Rennes. Cependant, à notre connaissance, il n'est qu'un seul meuble véritablement référent dans le mobilier connu (qu'il soit breton ou non), en tous cas le seul meuble à décor d'intarsia anthropomorphe. Il s'agit d'une horloge rennaise appartenant au musée de Bretagne, photographiée dans plusieurs ouvrages, et qui est l'objet d'une étude dans le livre de Gwénaël Baron et Alison Clarke : Menuisiers et mobilier du Pays de Rennes. On y découvre d'autres analogies, elle est en effet datée 1825, signée d'un autre artisan connu seulement par cet ouvrage unique (Pierre Guilloré), et elle provient de Mordelles, soit à peine à 10 kilomètres de Cicé.
Signalons enfin que le patronyme Froc, plus encore que celui de Guilloré, est très précisément attaché au département et notamment aux environs de Rennes (on en trouve depuis bien des générations à Chavagne et Bruz), il ne s'en trouve aucun dans les autres départements bretons.

Assemblage du bâti à tenons, mortaises et chevilles, fonçures et étagère en bois de châtaignier. A noter un montage de qualité du plancher et du plafond emboîtés au dos et aux traverses de façade par tenons-mortaises.
Superbes entrées de serrure en fer ouvragé et ajouré, d'un modèle morbihannais, une longue fiche à lacets, à trois points de fixation, par porte.
Une clé et sa grosse serrure en fer.

Très bel état d'origine de l’ensemble, ayant été l'objet d'une restauration complète et d'une finition en rempli-ciré particulièrement approfondie.

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous même gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

XIXe siècle
Ecce homo en faïence de Rennes
Ecce homo en faïence de Rennes

1 200 €

Armoire Louis-Philippe

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Armoire aux intarsias anthropomorphes et zoomorphes d'une chasse aux loups » présenté par Antiquités Philippe Glédel, antiquaire à Fougères dans la catégorie Armoire Louis-Philippe, Mobilier.