EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre
Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre - Sculpture Style Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre - Antiquités Saint Jean Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre - Antiquités - Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre
Réf : 94466
9 800 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911)
Provenance :
France
Materiaux :
Marbre
Sculpture Sculpture en Marbre - Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre XIXe siècle - Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre  - Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre Antiquités - Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre
Antiquités Saint Jean
Antiquités Saint Jean

Mobilier et objets d'art


+33 (0)472043476
+33 (0)608765624
Antonio-Giovanni Lanzirotti (1839-1911) - Paire de bustes en marbre

Petit faune et petite bacchante

Paire de bustes en marbre de Carrare sur piédouches.
Signés A.G LANZIROTTI sur les côtés, et PETIT FAUNE/PETITE BACCHANTE en façade.
Hauteurs 45 cm et 49 cm, largeurs 24 cm et 23 cm.

Antonio Giovanni Lanzirotti est né à Palerme, où il termine ses études.
Il va ensuite à Paris, où il est l'élève de Joseph Michel Ange Pollet.
Sa première œuvre sculptée est l'Éducation de Bacchus, exposée à l'exposition universelle de 1855 à Paris.
En 1858-1859, il présente au préfet de la Seine l'esquisse d'un projet de « Groupe allégorique en l'honneur de S. M. l'Empereur Napoléon III, et qui pourrait être placé entre les jardins de la cour du nouveau Louvre (place Napoléon 4) ».
En 1863, il est appelé à Turin, où le roi Victor-Emmanuel II lui commande les statues du comte Verde et du duc Victor-Amédée Ier.
Il envoie à Paris les statues de La Pensierosa (La Penseuse) et La Schiava greca (L'Esclave grecque).
La ...

Lire la suite

... première décore aujourd'hui une niche du rez-de-chaussée de l'aile nord de la Cour carrée du musée du Louvre. Et la seconde fait partie des collections du musée des beaux-arts Jules-Chéret, à Nice.
Il sculpte : Amore punito (Amour puni) ; La Danza (La Danse) ; le mausolée du comte Tyzhieviez, et un baigneur qu'il expose au Salon. Il sculpte aussi Il Piacere (Le Plaisir) et La Follia (La Folie).
Il crée également de nombreux bustes et portraits, dont ceux de Cassagnac, d'Émile de Girardin, du docteur Armand Trousseau, de Beaumarchais, du roi Umberto Ie d'Italie.
Il est en 1867 le directeur des ateliers de photosculpture de la Société générale de photosculpture de France, auprès d'Auguste Clésinger.
En 1880, le jeune sculpteur Domenico Trentacoste le rejoint à Paris.
Lanzirotti meurt le 28 février 1911.

Antiquités Saint Jean

XIXe siècle
Table de milieu
Table de milieu

3 800 €

XVIIIe siècle
Commode époque Consulat
Commode époque Consulat

2 800 €

Sculpture en Marbre