EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération)
Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération) - Arts d Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération) - Kojiki Gallery Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération) - Antiquités - Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération)
Réf : 78758
6 800 €
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Nobuyoshi
Provenance :
Japon
Materiaux :
Acier Tamahagane
Arts d XVIIe siècle - Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération)  - Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération) Antiquités - Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération)
Kojiki Gallery
Kojiki Gallery

Antiquités japonaises


+33 (0)6 67 21 94 26
Wakizashi shinto de la période Edo, signé Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération)

— Wakizashi shinto de la période Edo (Ère Shoho 1644-1648)


— Artisan : Shodai (1ère génération) Fujiwara Nobuyoshi

Activité : v. 1644-1672
Classement : Chujo-saku « Forgeage standard supérieur », Wazamono « Bon Tranchant »
École : Mishina
Province : Yamashiro

— Dimensions :

Nagasa « longueur » : 31.4 cm
Sori « courbure » : 0,20 cm
Moto-haba « largeur à la base » : 3.0 cm
Moto-kasane « épaisseur à la base » : 0. 61 cm
Saki-kasane « épaisseur à la pointe » : 0.50 cm
Nakago : Ubu (forme originelle)

Caractéristiques :

— Lame :

Mei « signature » : Yamashiro no Kuni Fujiwara Nobuyoshi « Fujiwara Nobuyoshi, résident de la province de Yamashiro »
Sugata « construction » : Hira-zukuri, mitsu-mune
Kitae « forgeage » : Itame-nagare, chikei
Hamon « trempe » : Gunome midare, sunagashi, ashi
Boshi « trempe de pointe » : Sugu, ko-maru avec un long kaeri
Horimono / Hi « gravures/gorges » : ...

Lire la suite

... Gomabashi, koshi-bi, bonji
Nakago « soie » : Ubu, katte-sagari

— Koshirae « Monture » :

Époque : Fin de la période Edo
Saya « fourreau » : Cha-urushinuri-saya « fourreau marron laqué »
Kozuka « batardeau » : Motif représentant des pruniers survolés par des rossignols, alliage shibuichi, incrustations en hira-zogan, couleurs en iroe, signé Goto Tsujo
Tsuba « garde » : Motif représentant un Torii, alliage shibuichi, ciselage en takabori, couleurs iroe, signé Shozui
Fushigashira « virole/pommeau » : ciselage en takabori, alliage shibuichi, finition ishime, couleurs en iroe, signé Edo-ju Nara saku
Menuki : Motif représentant une aubergine, alliage shakudo, ciselage katachibori

— Certificats d’authenticité :

Wakizashi - NBTHK Tokubetsu Kicho « Oeuvre particulièrement précieuse » et NTHK-NPO Kanteisho « Oeuvre importante »
Koshirae - NTHK-NPO Kanteisho « Oeuvre importante »
Fushigashira - NTHK-NPO Kanteisho « Oeuvre importante »

— Artiste et école :

Fujiwara Nobuyoshi (1ère génération) de son vrai nom Takai Kinzaburo, est un forgeron appartenant à la célèbre école Mishina de Kyoto dans la province de Yamashiro. Fondée par Kanemichi de Seki en Mino à la fin de la période Muromachi (1467-1573), cette école joua un rôle important dans la forge shinto. En effet, de cette tradition naquirent plusieurs artistes de premier plan, tels qu’Iga no Kami Kanemichi (2ème génération) et Tamba no Kami Yoshimichi ( créateur du hamon en sudare-ba « forme en rideau de bambous » ), et dont les influences se propagèrent jusqu'à la fin de la période Edo.

Selon plusieurs sources historiques, Nobuyoshi travailla à Kyoto puis à Osaka entre l’ère Shoho et la fin Kanbun (1644-1672), il aurait commencé son œuvre en empruntant le nom de clan « Fujiwara » puis « Minamoto » des années plus tard. Il est dit qu’il pratiqua son art avec son frère Echizen no Kami Nobuyoshi pendant un temps. Cet artiste est également connu pour avoir une excellente maîtrise de la trempe en nie-deki  de type gunome et suguha avec un nioiguchi épais et brillant. Beaucoup de ses sabres comportent également un emblème impérial « kiku-mon ».

Kojiki Gallery

Arts d'Asie