EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786
Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786 - Collections Style Louis XV Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786 - Bertrand Malvaux Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786 - Louis XV Antiquités - Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786
Réf : 75429
37 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Tissu
Collections Armes & Souvenirs Historiques - Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786 XVIIIe siècle - Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786 Louis XV - Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786 Antiquités - Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786
Bertrand Malvaux
Bertrand Malvaux

Armes anciennes et souvenirs historiques


+33 (0)6 07 75 74 63
+ 33 (0)2 40 73 36 00
Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786

Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786, ancienne monarchie, règne de louis xvi, vers 1786-1789.

Habit de grande tenue entièrement en drap blanc, passepoils, revers, parements et retroussis en velours assez lourd de couleur cramoisie.
Collet montant droit passepoilé. Boutonnant droit sur la poitrine par des crochets métalliques.
L'avant est garni de deux revers en velours cramoisi à six fausses boutonnières en galon de passementerie d'argent doré tissé « cul de dé » avec fleurs de lys, le même galon encadre les revers. Les boutonnières sont garnies d'un bouton d'uniforme petit module en laiton doré monté sur os estampé en relief d'un écu timbré du chiffre I avec en arrière plan une épée et un faisceau de drapeaux.
Parements en velours cramoisi et passepoil de même couleur bordé d'un galon et de deux fausses boutonnières pareillement aux revers, chaque boutonnière a un petit module et un au-dessus.,
Basques à retroussis en drap de laine cramoisie dépourvus de tout galon, terminés dans chaque angle d'une fleur de lys brodée en fils, cannetilles et sequins d'argent doré sur un fond de drap cramoisi.
À l'arrière de chaque côté, deux fausses poches sont placées verticalement, elles forment trois pointes chacune garnie de trois boutons d’uniforme gros module, elles sont passepoilées de velours cramoisi. Nœud de taille garni de 2 boutons gros module.
Passants d'épaulettes en velours cramoisi garnis d'un galon doré pareillement tissé que celui de l'uniforme.
À la base du collet, est cousu de chaque côté un bouton d'uniforme petit module pour attacher les épaulettes.

Paire d'épaulettes constituée d'une épaulette sans frange et d'une avec franges souples dites « cordes à pluie ». Elles sont en velours cramoisi recouvert d'un galon identique à celui de l'uniforme, doré avec trois fleurs de lys tissées sur le dessus et raie centrale en soie écarlate, terminée par une simple torsade en gros bouillon. À l'arrière, sur l'épaulette frangée, est placé à son extrémité un coussinet en drap blanc.

Bonnet de police. Corps de bonnet en drap blanc avec passepoils en cordonnets de velours cramoisi. Ces passepoils se réunissent sur la face droite pour former une pointe dont le sommet est terminé par un pompon avec gland et franges souples « cordes à pluie » en passementerie d'argent doré. Bandeau en velours lourd cramoisi, formant une pointe à l'avant au centre. Il est bordé du même galon que l'uniforme sur sa partie haute et sur l'arrière verticalement. L'avant est garni d'un cordonnet d'argent doré cousu verticalement. Le bandeau est décoré à l'avant de trois fleurs de lys brodées en fils d'argent doré.

Bon état de conservation. Quelques restaurations aux draps et reprises des trous de mites, les deux boutons des épaulettes sont d'origine ; sur les revers, 8 boutons sont d'origine et 6 manquants ont été reconstitués, aux parements 5 boutons sont d'origine et un reconstitué ; les deux boutons de taille sont d'époque ; sur les fausses poches 13 boutons sont d'origine et 17 ont été reconstitués. Les boutons reconstitués pour rendre la présentation comme à l'époque l'ont été en laiton fondu d'un seul bloc ce qui ne permet pas la confusion avec les boutons authentiques en laiton estampé et montés sur os. L'uniforme est parvenu jusqu'à nous avec trois fleurs de lys d'origine sur les retroussis et une plus grosse qui provenait du bonnet de police, cette dernière a été replacée à son endroit d'époque. La fleur de lys manquante aux retroussis ainsi que les deux manquantes sur le bandeau du bonnet ont été reconstituées. Le bonnet a une pièce de drap différente placée sous le repli de la flamme, mais cette pièce est d'origine.

France.

Ancienne Monarchie, règne de Louis XVI, vers 1786-1789.

NOTE :
Objet de la plus grande rareté, à ce jour c'est le seul uniforme du régiment Colonel connu ; de plus, il est extrêmement rare de trouver un ensemble coiffure et uniforme de l'Ancienne Monarchie ayant la même provenance.

HISTORIQUE :
Le régiment Colonel Général est un régiment d'infanterie du royaume de France, créé en 1480 à partir des bandes de Picardie, la plus ancienne unité militaire, et l'un des cinq Petits Vieux, devenu sous la Révolution le 1er régiment d’infanterie de ligne.

Création et différentes dénominations
9 octobre 1480 : Création des bandes de Picardie.
29 mai 1569 : Création du régiment de Sarrieu.
1585 : Prend le nom de régiment de Picardie.
1780 : Prend le nom de régiment Colonel Général, le titre de régiment Colonel Général. Le roi venait de rétablir, par une ordonnance datée du 5 avril de cette année, la charge de Colonel Général de l'infanterie en faveur du prince de Condé.
1791 : Devient le 1er régiment d'infanterie de ligne ci-devant Colonel Général.

La charge de Colonel Général de l'infanterie en faveur du prince de Condé.
Le régiment, en sa qualité de premier corps de l'infanterie de ligne devint la propriété du Colonel Général et fut chargé de la garde de son drapeau.
Le drapeau d'Ordonnance du régiment Colonel Général, de même que son drapeau Colonel, porte la devise latine Praetriti fides exemplum que futuri, qui signifie « fidélité au passé, exemple pour l'avenir ».
Le régiment était en garnison au Havre en 1781, à Lille en 1782, à Besançon en 1784, à Schelestadt en 1785, à Toul en 1787, et de nouveau à Lille en 1788.

Conditions générales de livraison :

Tous les objets sont envoyés en recommandés, assurés, soit par La Poste, soit par transporteur express (FEDEX, UPS, DHL…).
Prix sur demande.

Bertrand Malvaux

Armes & Souvenirs Historiques Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Uniforme et bonnet de police de capitaine en second de colonel général, règlement de 1786 » présenté par Bertrand Malvaux, antiquaire à Nantes dans la catégorie Armes & Souvenirs Historiques Louis XV, Collections.