EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Commode en secrétaire de qualité Louis XV par Pierre IV Migeon
Réf : 88286
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Estampillée MIGEON deux fois sur le dessus
Provenance :
France
Materiaux :
En bronze doré bombé bois de satiné
Dimensions :
l. 130 cm X H. 82 cm X P. 60 cm
Richard Redding Antiques
Richard Redding Antiques

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+41 79 333 40 19
+41 44 212 00 14
Commode en secrétaire de qualité Louis XV par Pierre IV Migeon

Une très rare et superbe commode en secrétaire de qualité Louis XV montée en bronze doré bombé bois de satiné par Pierre IV Migeon, estampillée MIGEON deux fois sur le dessus, le dessus rectangulaire en marbre brèche d'Alep en forme de serpentin au-dessus de deux tiroirs, avec le tiroir supérieur divisé en deux mais avec une bordure continue autour du dessus et des côtés comme s'ils étaient un seul tiroir au-dessus d'un seul tiroir inférieur, avec une bordure conforme autour de ses côtés et de sa base, le tiroir supérieur divisé avec un seul écusson central en forme de C rocaille flanqué de poignées élaborées en forme de feuillage, le tiroir inférieur avec un écusson et des poignées conformes, la partie supérieure du tiroir supérieur s'ouvrant pour révéler une surface d'écriture centrale en cuir rouge doré qui peut être ajustée pour devenir un lutrin, flanqué d'une paire de grands puits à papeterie, chacun avec un couvercle coulissant ajusté en ...

Lire la suite

... placage, les angles ornés de montures rocaille chantournées, supportés par des pieds cabriole terminés par des sabots rocaille feuillagés.

Paris, date vers 1750-55
Hauteur 82 cm, largeur 130 cm, profondeur 60 cm.

Provenance : René Fribourg (1880-1963).
Vendu à partir de The René Fribourg Collection, Sotheby's Londres, 18 octobre 1963, lot 801.
Chalom of Paris, très certainement Maurice Chalom, acheté à la vente Fribourg pour £2,900.

Littérature : The Times, 19 octobre 1963, p. 10, "Among notable pieces of furniture....". Chalom a donné £2,900 pour un secretaire-commode de Migeon". Sophie Mouquin, "Pierre IV Migeon", 2001, p. 117, illustrant une commode en secrétaire similaire de Pierre IV Migeon.

Ce meuble remarquable, qui ressemble à première vue à une commode Louis XV typique, comprend également, dans le tiroir supérieur, un pupitre central réglable et un lutrin flanqué de deux compartiments aux couvercles finement plaqués pour le rangement de la papeterie. Il s'agit d'une pièce très rare, faisant partie d'un nombre limité de commodes en secrétaire fabriquées sous le règne de Louis XV. Une autre commode en secrétaire très similaire en bois de roi et parquet de Pierre IV Migeon (1696-1758) a été acquise par un collectionneur privé auprès du marchand parisien Maurice Segoura et vendue chez Christie's New York, le 24 mai 2000, lot 314. Cette dernière, de la même forme générale qu'ici mais avec trois tiroirs distincts et des poignées en boucle au-dessus d'un tablier monté en bronze doré, présente exactement le même arrangement dans le tiroir supérieur avec son lutrin ajustable et ses puits de papeterie couverts. Une autre commode en secrétaire avec des montures abondantes et des placages en marqueterie de treillis a été vendue d'une collection privée anonyme chez Christie's Monaco, le 5 décembre 1992, lot 62. S'y ajoute un autre exemple avec placage de marqueterie en cube et deux tiroirs, connu des archives de la Galerie Wanecq, Paris et illustré dans le livre de Sophie Mouquin sur Pierre IV Migeon, op. cit.

Dans ses recherches sur la vie des Migeon, célèbre famille protestante d'ébénistes parisiens, Sophie Mouquin explique que Pierre IV Migeon, le fabricant de cette commode en secrétaire, est en fait le même ébéniste que celui qui était autrefois désigné sous le nom de Pierre II Migeon. Pierre IV Migeon produisait des meubles de qualité exceptionnelle destinés à une clientèle prestigieuse et, comme le note Mouquin, il occupe une place de choix dans l'ébénisterie parisienne de la première moitié du XVIIIe siècle. Il exerçait également la fonction de marchand-ébéniste, ce qui s'est avéré extrêmement influent sur les goûts de ses clients. Pierre IV Migeon appartenait à une célèbre dynastie d'ébénistes et était l'un des artisans les plus importants du Faubourg Saint-Antoine, le quartier traditionnel des ébénistes parisiens. Né le 13 août 1696, il était le fils de Judith née Mesureur et de l'ébéniste Pierre III Migeon (1665-c.1717) et petit-fils de Pierre I Migeon (actif vers 1637), le fondateur de cette célèbre famille d'ébénistes. Par son mariage éphémère avec Madeleine Horry en 1732, Pierre IV a eu un fils, également nommé Pierre, qui maintenant connu sous le nom de Pierre V Migeon (1733-75), devait à son tour suivre le commerce familial.

Après avoir travaillé et s'être formé auprès de son père Pierre III, Pierre IV Migeon est reçu comme maître-ébéniste un peu avant 1729. Dix ans plus tard, ayant déjà fait ses preuves dans son domaine, il est fermement établi à la tête de l'atelier familial et du magasin de meubles de la rue de Charenton, dans le faubourg Saint-Antoine. Le journal de l'entreprise de 1730-36 reflète une entreprise extrêmement prospère dont la clientèle comprend la duchesse douairière de Bourbon, le duc d'Orléans fils du Régent et la duchesse de Rohan pour laquelle Migeon fournit l'un des premiers secrétaires en armoire exécutés en 1731. En outre, il est connu pour avoir travaillé pour le Garde Meuble de la Couronne ainsi que pour le Prince du Sang et d'autres membres de l'aristocratie française. Parmi eux, on peut citer le duc de Boufflers, le duc de Brancas et le duc de Noailles, ainsi que Louis-Adelaïde d'Orléans et Mme de Pompadour. Il fournit également des personnalités politiques et financières de premier plan en France, des membres éminents de l'Église ainsi que des ambassadeurs et des princes étrangers.

Dès le début de sa carrière, Pierre IV Migeon a commencé à agir en tant que détaillant et fabricant de meubles, sous-traitant le travail de marchand-ébéniste à ses contemporains, dont certains n'avaient peut-être pas accès à une clientèle privée. Le fait qu'il ait travaillé à la fois comme ébéniste et marchand explique aussi le grand nombre de pièces qui portent sa marque, parfois avec son cachet apparaissant à côté ou à proximité de celui du véritable fabricant, comme c'est le cas du bureau "de Vergennes" actuellement au Musée du Louvre, qui, à côté du cachet de Migeon, porte celui de Jacques Dubois. Parmi les nombreux ébénistes de qualité qui lui fournissent des pièces, on trouve des hommes comme Léonard Boudin, Jacques Bircklé, Roger Vandercruse, Charles Topino, Gérard Péridiez, Mathieu Criaerd, etc. Malgré le grand nombre de fournisseurs, les pièces portant le cachet de Migeon présentent une uniformité stylistique frappante. Ses dessins sont sobres et jamais excessivement rococo, bien que son travail montre une préférence pour les formes serpentines et parfois plutôt robustes, comme ses commodes en tombeaux et ses bas secrétaires. Comme ici, ses placages étaient sobres mais infiniment complexes, présentant souvent des motifs géométriques, incorporant parfois des cartouches décoratifs floraux et utilisant généralement des bois aux tons profonds comme le bois de satiné, le bois royal ou le bois de tulipier. En outre, les pièces de Migeon sont parfois décorées de laques et de rares Vernis Martin.

Richard Redding Antiques

XIXe siècle
Un guéridon Empire attribué à Molitor
Un guéridon Empire attribué à Molitor

Prix : Sur demande

Commode Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Commode en secrétaire de qualité Louis XV par Pierre IV Migeon » présenté par Richard Redding Antiques, antiquaire à Gündisau dans la catégorie Commode Louis XV, Mobilier.