EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Trompe l’oeil à la vitre cassée, G. Gresly vers 1730
Trompe l’oeil à la vitre cassée, G. Gresly vers 1730 - Tableaux et dessins Style Louis XV Trompe l’oeil à la vitre cassée, G. Gresly vers 1730 - Antiquités Franck Baptiste Trompe l’oeil à la vitre cassée, G. Gresly vers 1730 - Louis XV
Réf : 76475
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 35 cm X H. 43 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Trompe l’oeil à la vitre cassée, G. Gresly vers 1730 XVIIIe siècle - Trompe l’oeil à la vitre cassée, G. Gresly vers 1730
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Trompe l’oeil à la vitre cassée, G. Gresly vers 1730

Belle et rare huile sur toile représentant un trompe l’oeil avec la vitre cassée d’une gravure en noir et blanc.

La gravure représentant une jeune fille nourrissant un oiseau en cage d’après un tableau de Jean Raoux (Montpellier 1677-1734) conservé dans une collection privée aux USA.

Toile d’origine, cadre de style .

Travail français du 18 ème siècle attribuable à Gaspard Gresly.

Dimensions:

Cadre : Hauteur : 43 cm ; Largeur : 35 cm

Toile : Hauteur : 33 cm ; Largeur : 25 cm

Gaspard Gresly (L’Isle-sur-le-Doubs, 1712 - Besançon, 1756) est un peintre français d’origine Suisse.
Autodidacte il apprend la peinture tout seul et montre un réel talent dans ses scènes d’auberges, ses représentations de la bourgeoisie locale et dans les effets de chandelles qu’il maitrise admirablement bien.
Mais c’est dans la confection de trompe l’oeil qu’il excellera, notamment dans l’imitation de gravures clouées sur de larges panneaux de bois ...

Lire la suite

... et entourées de rubans, carte à jouer, ciseaux…
L’imitation du verre cassé est quasiment une signature chez lui, si quelques gravures comme la notre sont connues, il n’hésite pas à glisser dans ces autres tableaux quelques verres brisés ou fêlés, une paire de lunette, une carafe ou un carreau de fenêtre par exemple.
Cette manie du peintre est un clin d’oeil en rapport avec l’activité de ses parents , tout deux employés à la verrerie dite de Remorfans prés d’Arbois.
Gresly travailla lui aussi dans sa jeunesse dans une verrerie à Montlebon ou il était chargé de la décoration de verres et carafes, ce qui fût sans doute la naissance de sa vocation.
Il rencontre le succès sous l’impulsion du Comte de Caylus qui fût un de ses mécènes et émigre à Paris mais la maladie l’obligera à rentrer à Besançon ou il mourut trés jeune à l’âge de 44 ans.
Ses oeuvres sont assez rares et sont conservées dans de nombreux musées.
Le musée du Brou à Bourg en Bresse lui a consacré une exposition : Gaspard Gresly : 1712-1756 : un peintre francomtois au XVIIIe siècle : [exposition], Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, Besançon, 8 janvier-21 mars 1994.

Antiquités Franck Baptiste

XVIIIe siècle
L’accident de chariot, école française 1794
L’accident de chariot, école française 1794

Prix : Sur demande

Tableaux XVIIIe siècle Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Trompe l’oeil à la vitre cassée, G. Gresly vers 1730 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Tableaux XVIIIe siècle Louis XV, Tableaux et dessins.