EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter
Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter - Mobilier Style Empire Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter - Antiquités Franck Baptiste Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter - Empire Antiquités - Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter
Réf : 59643
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Materiaux :
Loupe d’orme, acajou, ébène, ivoire et os teinté
Dimensions :
l. 82 cm X H. 72 cm X P. 46 cm
Mobilier Table à Jeux - Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter XIXe siècle - Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter Empire - Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter Antiquités - Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Tric-Trac impérial du Château de St Cloud attribué à Jacob Desmalter

Précieuse table à jeux tric-trac en placage de loupe d’orme, acajou, ébène, ivoire et os teinté.
Modèle à plateau amovible présentant une face en drap vert et l’autre en maroquin havane.
L’intérieur découvre un jeu de tric-trac sur fond d’ébène et deux casiers aux dessus amovibles dont les bois offrent un jeu de contraste clair/foncé.
La table repose sur un rare piètement à pans coupés en huit facettes ornés de chapiteaux, sabots et roulettes en bronze.

Différents numéros d’inventaires du château de St Cloud au revers. ( STC 795 ; STC 1987, C du M 3680 (non identifié) , 28380)

Parfait état de conservation.

Travail attribuable à Jacob Desmalter vers 1810.

Dimensions:

Largeur: 82 cm ; Profondeur: 46 cm ; Hauteur: 72 cm

Le château de Versailles conserve une table tric-trac identique en tout points (dimensions, décor, piètement) sous le numéro d’inventaire T 465.
Cette table fût livrée par Jacob Desmalter en 1811 pour le petit Trianon.
( Le mobilier de Versailles, chef d’oeuvre du XIXe siècle, Editions Faton , page 155)

Le journal du garde meuble cote AJ/19/301 nous indique que notre table se trouvait encore en 1824 dans le cabinet de travail anciennement Salon de Musique :

N°795 : « Un tric-trac en bois d’orme, pieds à pans coupés, chapiteaux en bronze doré , sabots et roulettes idem, le dessus couvert en maroquin vert à vignettes dorées, garni en ivoire.

Larg 46 c , long 82, Haut 72 »

Château de St Cloud :

Construit par la famille Florentine Gondi au XVI ème siècle le château de St Cloud est le théâtre de nombreux événements durant la renaissance.
Très proche des Médicis les Gondi accueillent les différents rois, Henri III y meurt par exemple poignardé par le moine Clément en 1589 et henri IV y devient roi.
Le château devient domaine royal après son achat par Louis XIV en 1658 qui l’offre à son frère .
Après la mort de Monsieur frère du roi le château reste dans la famille d’Orleans avant que Louis XVI l'offre à Marie Antoinette en 1784.
D’importants travaux étant nécessaires à Versailles la cour prévoit de s’y installer pour quelques années et remeuble luxueusement les différents salons.
Malheureusement la révolution bouleverse leurs plans et ils ne verront plus St Cloud.
Pour autant le château gardera son prestige puisque Napoléon 1er s’y fait sacrer empereur le 18 Mai 1804 et en fera sa demeure favorite.
Charles X y signe les ordonnances qui le conduiront à sa perte en 1830.
Napoléon III se fera investir empereur le 1er décembre 1852 au château et c’est de St Cloud qu’il déclarera la guerre à la Prusse en 1870.
Devenu quartier général des troupes adverses le château est incendié par les canons français le 13 Octobre 1870.
A l’état de ruines pendant plus de vingt ans il est finalement rasé en 1892.

Notre avis:

Notre tric-trac est un émouvant témoignage du mobilier de St Cloud qui fût littéralement pillé par les troupes russes lors de sa conquête.
Production parfaite de Jacob Desmalter il demeura intact durant cette période mouvementée et ce jusqu’a sa redécouverte par nos soins chez un confrère Italien.
La loupe d'orme, particulièrement lumineuse, est de plus en plus choisie par Napoléon pour les différents palais impériaux à partir de 1806.
Au plus fort du blocus continental l'empereur l'interdira même car ce commerce enrichit majoritairement les anglais.
Il est évident que placé dans le salon de musique il fut utilisé par la famille impériale et probablement par Napoléon en personne lors de ses nombreux séjours.
Un tableau de Louis Ducis daté de 1810 et conservé au château de Versailles nous montre l’empereur en famille sur la terrasse de St Cloud jouant avec ses nombreux neveux dans l’intimité familiale.

Antiquités Franck Baptiste

Table à Jeux Empire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Miroir en bois doré, Provence époque Louis XV vers 1750 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Table à Jeux Empire, Mobilier.