EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Théodule Augustin Ribot (1823-1891) - Le Braconnier
Théodule Augustin Ribot (1823-1891) - Le Braconnier - Tableaux et dessins Style Théodule Augustin Ribot (1823-1891) - Le Braconnier - Galerie Delvaille
Réf : 90510
50 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Théodule Augustin Ribot (1823-1891)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 90 cm X H. 68 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Théodule Augustin Ribot (1823-1891) - Le Braconnier
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Théodule Augustin Ribot (1823-1891) - Le Braconnier

Le Braconnier
Huile sur toile signée en bas à gauche
Dimensions : Hauteur 68 x Largeur 90 cm (Avec cadre : 93 x 115 cm)

THEODULE RIBOT, EST UN DES PLUS GRANDS PEINTRES REALISTES FRANÇAIS. SES HUILES SOMBRES ET PUISSANTES REVELENT UN PEINTRE PASSIONNANT, INSPIRE PAR REMBRANDT ET VELASQUEZ
Théodule Augustin Ribot est né à Saint-Nicolas-d'Attez en 1823. En 1840, son père décède alors qu’il étudie à l’école des arts et métiers de Châlons. Il doit alors travailler pour subvenir aux besoins de sa famille. Il s'installe à Paris en 1851, et il y subsiste en exécutant pendant la journée un grand nombre de dessins pour des industriels et des copies d’Antoine Watteau destinés aux États-Unis, et en peignant pour lui-même la nuit.
Malgré ces débuts difficiles, son immense talent va le rapprocher des plus grands maitres de l’Epoque : Il devient l’ami de Fantin-Latour, d’Eugène Boudin, de Pierre Puvis de Chavannes, d’Auguste Rodin et de Claude Monet. A ...

Lire la suite

... partir de 1861, il figura au Salon et y obtint des médailles en 1864 et en 1865. Il reçut également une médaille à l’exposition universelle de 1878. Théodule Ribot, a peint des scènes historiques, des compositions religieuses, des natures mortes, des portraits et des scènes de genre. Ribot est devenu célèbre en traitant des sujets simples de la vie de la classe populaire dans un style inspiré de Rembrandt et des maîtres espagnols du XVIIe siècle.
Dans ce tableau, l'une des œuvres majeures de cet artiste, Ribot utilise une lumière brillante pour éclairer les cheveux et la barbe grisonnants du chasseur, ainsi que son visage et ses mains usés par le temps - les éléments les plus expressifs du tableau. Ribot a inclus des détails narratifs essentiels, tels que la carcasse du cerf, le fusil de chasse et le chien, mais les a plongés dans l'ombre pour les subordonner à l'élément central du drame : le braconnier. Le chapeau de l'homme, placé à un angle inhabituel, couvre une partie de ses cheveux grisonnants. Son expression est méfiante et décidée. En adoptant un point de vue au niveau de la tête du braconnier, Ribot nous met face à face avec le personnage et nous permet d'entrer plus complètement dans son univers. Le style clair-obscur caractéristique de Ribot communique non seulement le secret nocturne du braconnage, mais aussi sa signification socialement chargée : la chasse comme crime.
Après la mort de Ribot, notre tableau fut exposé lors de sa rétrospective à l'École des Beaux-Arts, en mai 1892.
Les œuvres de Théodule Ribot sont conservées dans les musées d’Amsterdam, Arras (Musée des beaux-arts), Bayeux (Musée Baron-Gérard), Bilbao, Boston, Budapest, Buenos-Aires, Caen (Musée des beaux-arts), Chicago, Colombes (Musée municipal d’Art et d’Histoire), Dresde, Grenoble, Lausanne (Musée cantonal des beaux-arts), Lille, Lyon, Marseille, New York, Paris (Louvre), Philadelphie, Reims, San Francisco, Vienne…

Galerie Delvaille

Tableaux XIXe siècle