EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
"Agressivité Pure" tapisserie moderne signé Emile GILIOLI (1911-1977)
"Agressivité Pure" tapisserie moderne signé Emile GILIOLI (1911-1977) - Tapisserie & Tapis Style "Agressivité Pure" tapisserie moderne signé Emile GILIOLI (1911-1977) - Boccara
Réf : 85191
21 000 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Emile GILIOLI (1911-1977)
Provenance :
France
Materiaux :
Laine
Dimensions :
L. 239 cm X H. 148 cm
Tapisserie & Tapis Tapisserie - "Agressivité Pure" tapisserie moderne signé Emile GILIOLI (1911-1977)
Boccara
Boccara

Tapisseries anciens et modernes


+33 (0)6 35 47 14 15
"Agressivité Pure" tapisserie moderne signé Emile GILIOLI (1911-1977)

Émile Gilioli (France, 1911 - 1977)

Titre : Agressivité pure
Signée à la main "Gilioli" et numéroté "1/6" sur le bolduc
Tapisserie en laine tissée par l'Atelier Picaud, Aubusson
148 x 239 cm ; 4,85 x 7,84 ft
Edition : 1/6
c.1960

Émile Gilioli est un sculpteur français né à Paris en 1911 à Paris. Il est l'un des représentants de la sculpture abstraite française des années 1950 et dont l'art est associé d'une certaine manière à la Résistance française.

Après la Première Guerre mondiale, sa famille s'est rapprochée de l'Italie et s'est installée à Nice. En 1932, Émile Gilioli suit des cours à l'École des Arts Décoratifs de Nice, notamment avec la future artiste Marie Raymond. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est mobilisé à Grenoble où il restera jusqu'à la fin de la guerre.

Il rencontre Andry-Fracy, conservateur du Musée des Beaux-Arts de Grenoble, et lui fait découvrir le cubisme. Après la guerre, Émile Gilioli s'installe à ...

Lire la suite

... Saint-Martin-de-la-Cluze, près de Grenoble, où il sculpte dans son atelier.

Pour tenter de développer sa carrière et sa vision artistique, Gilioli décide de suivre les conseils de son ami et de s'inscrire dans une école d'art à Paris. En 1949, il participe au premier Salon de la jeune sculpture dans le jardin et la chapelle du musée Rodin à Paris.

En 1997, pour le vingtième anniversaire de sa mort, la municipalité de Saint-Martin-de-la-Cluze décide d'acheter la maison et l'atelier d'Émile Gilioli. Le souhait exprimé par Babet Gilioli, son épouse, est de créer un lieu à la mémoire de l'artiste.

En 2004, l'atelier a été transformé en musée-bibliothèque qui accueille aujourd'hui une exposition permanente retraçant son travail. La même année, le musée Maillol a organisé une exposition en son honneur.

Boccara

Tapisserie