EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Tapisserie bruxelloise XVIe siècle - Chasse à la Baleine
Tapisserie bruxelloise XVIe siècle - Chasse à la Baleine - Tapisserie & Tapis Style Tapisserie bruxelloise XVIe siècle - Chasse à la Baleine - Galerie Armand Deroyan
Réf : 72948
Prix sur demande
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
Bruxelles
Materiaux :
Laine et soie
Dimensions :
L. 550 cm X H. 415 cm
Tapisserie & Tapis Tapisserie - Tapisserie bruxelloise XVIe siècle - Chasse à la Baleine
Galerie Armand Deroyan
Galerie Armand Deroyan

Tapis, Tapisseries et textiles anciens


+ 33 (0)1 48 00 07 85
Tapisserie bruxelloise XVIe siècle - Chasse à la Baleine

"Chasse à la Baleine"
Tenture des "Grotesques de la couronne"
Flandres - Bruxelles
Atelier de Cornelis et Jan Mattens
Carton attribué à Jules Romain
Fin du XVIe siècle
Laine et soie
415 x 550 cm
Marque du licier dans la bordure

Tissée dans les ateliers de Cornelis et Jan Mattens à la fin du XVIe siècle, cette pièce présente un médaillon polylobé montrant une scène de chasse d’une baleine. Ce médaillon central est entouré de deux plus petits : en haut, « La Charité romaine » et en bas « Enée portant Anchise ». De part et d’autre de la scène centrale, deux allégories de la Musique et de la Poésie se tiennent debout dans des niches. Le tout se déploie sur un riche fond dit à décor de grotesques où se mêlent rubans, griffons, vases de fleurs, fruits, putti, rinceaux, etc. La très belle et riche bordure reprend le même décor : Mars et Vénus représenté dans des niches, vases de fleurs et médaillons au centre des bordures inférieure et supérieure.

Cette tapisserie est l’un des rares témoins d’une célèbre tenture connue sous le nom de Grotesques de la Couronne dont un tissage faisait partie des collections de Louis XIV et fut détruit en 1797. La tenture royale, offerte par le Cardinal de Richelieu à Louis XIII en 1642 était composée de dix pièces, dont une scène de « Pesche de la baleine ». L’inventaire royal de 1666 attribue les cartons à Jules Romain, attribution qui nous semble aujourd’hui potentiellement erronée.

Selon Jean Vitet, notre tapisserie correspond en tout point à celle ayant appartenu à Louis XIV, à l’exception du fond qui est jaune et non rouge. Quatre autres pièces de cette tenture, à fond jaune également, sont apparues sur le marché de l’art au cours du XXe siècle. Mais seule la nôtre et une chasse au faucon ayant appartenu à la comtesse de Xaintrailles portent une marque de licier.

Galerie Armand Deroyan

Tapisserie