EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894
Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894 - Tableaux et dessins Style Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894 - La Crédence Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894 - Antiquités - Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894
Réf : 71009
19 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Georges ROCHEGROSSE
Provenance :
Coll.privée
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 110 cm X H. 87 cm X P. 12 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894 XIXe siècle - Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894  - Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894 Antiquités - Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894
La Crédence
La Crédence

Mobilier et objets d'art du XVIe au XIXe siècle


+33 (0)1 40 20 93 31
+33 (0)6 71 20 17 65
Pillage d'une villa gallo-romaine - Georges ROCHEGROSSE,1894

Pillage d'une villa gallo-romaine par des cavaliers Huns
Huile sur toile ,signée G.Rochegrosse,datée 1894.
Georges Antoine ROCHEGROSSE (1859-1938),issu d'un milieu intellectuel et artistique,fut un élève brillant de l'académie Julian,puis des Beaux Arts.
Le prix au Salon de 1883,lui permit de partir à la découverte de l'Italie,puis de différentes capitales européennes.
Passionné d'archéologie et d'histoire ,il fut très empreint de l'oeuvre de Jules Michelet,avec ses partis-pris et ses approximations.
Rochegrosse est connu pour ses toiles représentant des scènes violentes ,montrées à leur paroxysme ( Andromaque de 1883, Vitellius trainé dans les rues de Rome , le bal des ardents,etc...)Ici,l'intensité dramatique de la scène est renforcée par la présence des deux corps gisants,et de la tentative désespérée de la maitresse des lieux, d'échapper à ses ravisseurs.
Attila(?)et ses cavaliers assistent à la scène avec indifférence.
A noter le souci d'une description "archéologique" des détails vestimentaires ,architecturaux,et décoratifs du peintre,qui habituait les visiteurs du Salon à voir des toiles retracant des passages sanglants de l'histoire de différentes civilisations . ("de tels sujets sont ils vraiment du domaine de la peinture?",s'interroge Armand Sylvestre en 1889 à propos du "bal des ardents")

cf. :expo de Moulins en 2013 sur "les fastes de la décadence"
J.Valmy-Baysse , biographie sur le peintre,1910
Bénézit ,tome 9,p.24
Musées: Alger,Amiens,Grenoble,Lille,Leipzig,Moulins,Mulhouse,Paris,

Très beau cadre en bois doré;inscription à l'arrière "appartient à Melle Messier de Rauschenberg ,St Gerand le Puy"
Chassis de la maison Hardy-Alan,rue du cherche-midi

La Crédence

Tableaux XIXe siècle