EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI
Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI - Mobilier Style Louis XVI Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI - Franck Baptiste Provence Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI - Louis XVI Antiquités - Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI
Réf : 96457
9 800 €
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Jean Lapie
Provenance :
France-Paris
Materiaux :
Bois de rose, palissandre, buis, sycomore teinté
Dimensions :
H. 70.5 cm | Ø 50.5 cm
Mobilier Table & Guéridon - Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI XVIIIe siècle - Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI Louis XVI - Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI Antiquités - Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI
Franck Baptiste Provence
Franck Baptiste Provence

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI

Belle table bouillotte* de forme circulaire en marqueterie de bois précieux (bois de rose, buis, palissandre, sycomore teinté vert)
Elle ouvre par un tiroir en façade et repose sur quatre pieds fuseaux à cannelures.
Les traverses sont ornées d’une délicate « marqueterie à la reine » composée d’une frise d’entrelacs centrée de quatre-feuilles.
Plateau en marbre brèche d’Alep ceinturé d’une galerie en bronze finement ajourée. (restauration au marbre)

Bel état de conservation.

Estampille J.Lapie* et poinçon de jurande JME sous le bâti.

Travail français d’époque Louis XVI par Jean Lapie.

Dimensions :

Hauteur : 70,5 cm , Diamètre : 50,5 cm

* La table bouillotte à plusieurs utilitées, elle sert de table à écrire, à manger et à jouer.
Mais c’est bien du jeu éponyme qu’elle tient son nom.
La Bouillotte est en effet un jeu de cartes de hasard et d'intimidation datant des années 1770, c’est à dire de la fin du règne de ...

Lire la suite

... Louis XV ou du début de celui de Louis XVI et ce contrairement à une idée très répandue de son invention durant le Directoire.
La Bouillotte n'était pas un jeu nouveau, mais une adaptation du Brelan qui permettait d'y faire participer de nombreuses personnes. Là où une partie de Brelan était limitée dans le temps, la Bouillotte ne s'arrêtait que faute de participants. En effet, bien que seulement cinq joueurs étaient actifs, assis à la table, d'autres attendaient leur tour pour remplacer un des cinq dès qu'il était décavé. Le joueur décavé pouvait revenir au jeu à son tour. Cette caractéristique de la Bouillotte la faisait parfois appeler Brelan perpétuel.
La Bouillotte a été jouée de manière assidue jusque vers le milieu du XIXe siècle. Pour équiper les salons, les ébénistes ont fabriqué des tables de Bouillotte qui n'étaient pas obligatoirement couvertes de marbre, mais pouvaient être de divers bois comme l'acajou. La table de Bouillotte était ronde, d'une dimension dépendant du nombre de joueurs qui pouvait aller de deux jusqu'à cinq, et couverte d'un drap vert. Lorsqu'elle était couverte d'une plaque de marbre, elle était cerclée d'une galerie en cuivre dans laquelle venait s'encastrer le bouchon, couvert de cuir d'un côté et d'un tapis vert de l'autre, donnant à la table trois fonctions : guéridon, table à écrire et à jouer.
Pour éclairer la table durant les soirées de jeu, on y plaçait d'abord des flambeaux dits « de Bouillotte », puis des lampes nommées de même.

* Jean Lapie dit le jeune est un ébéniste né à Paris en 1734 et reçu maître le 31 juillet 1762 , il est le frère de Nicolas Alexandre Lapie .
Son atelier-magasin, ou il travaille pour des marchands et des tapissiers, est établit rue de Charenton.
Sa production ne fut pas très importante mais il apportera à ses oeuvres diversité et fantaisie.
Ses meubles Louis XV et LouisXVI sont ornés de bois de placage, bois d’acajou, bois de rose , bois d’ébène et marquetés de fleurs sur fond sombre, de dessins géométriques à carrelage ou de laque et vernis dans le goût d’Extrême -Orient.

Notre avis :

Avec son luxueux marbre brèche d’Alep et sa marqueterie à la reine, la table que nous présentons est une variante de luxe de la traditionnelle table bouillotte en acajou.
Elle fût réalisée dans la décennie 1770/1780 et fait donc directement suite à l’apparition de ce nouveau jeu dans les salons de la noblesse.
Facilement plaçable, elle peut être utilisé à plusieurs fins ou tout simplement servir de petit meuble d’appoint, au milieu d’une pièce comme en bout de canapé.

Franck Baptiste Provence

Table & Guéridon Louis XVI

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Table bouillotte estampillée J.Lapie, Paris époque Louis XVI » présenté par Franck Baptiste Provence, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Table & Guéridon Louis XVI, Mobilier.

XVIIIe siècle
Table chiffonnière
XVIIIe siècle
Table écritoire