EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe
Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe - Objets de Curiosité Style Louis XIV Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe - Antiquités Bastian Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe - Louis XIV Antiquités - Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe
Réf : 94438
2 500 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Fer, laiton
Dimensions :
L. 22.6 cm X l. 9.7 cm X P. 40 cm
Objets de Curiosité  - Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe XVIIIe siècle - Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe Louis XIV - Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe
Antiquités Bastian
Antiquités Bastian

Céramiques de collection et objets d'art


+33 (0)3 88 32 45 93
Serrure de coffre de corporation, Strasbourg XVIIIe

Une serrure de coffre en fer forgé et laiton. Sur le palâtre, gravé de rinceaux d’acanthe, est fixé le mécanisme recouvert par une plaque en laiton, le foncé. Le mécanisme comprend deux pênes à demi-tour, chacun entraîné par une clef différente. Un bouton de tirage est fixé en saillie du boîtier.
Sur la plaque en laiton, figurent la date et la liste des noms suivantes :

« ANNO 1708 / HANS GEORG KREBS / DANIEL MEYER IÜNGER / BEŸDE OBERMEISTER / HANS GEORG BRUNN / DANIEL MEŸEL ÄLDER / HANS HEINRICH LERSE / DANIEL PFEFFINGER / SAMSON WEBER / FRIDERIG BRION / IOHAN IOSEPH MEŸER / ISAC KLITZ / IOHAN MELCHIOR MEŸER / DAVID LERSE / ANDREAS UNSELT / HANS IACOB REINTALER / FRIDERIG SCHMUTZ / GOTTFRID ROSCH/LAUB ».

Une petite clef à fût et pertuis ouvert en étoile accompagne la serrure.
Deux éléments inhérents dévoilent l’histoire de cette serrure. Tout d’abord, son mécanisme est lié à une origine corporative. Deux clefs, une longue et une courte, ...

Lire la suite

... sont nécessaires à l’ouverture du mécanisme. En insérant la première longue clef, le pêne supérieur s’ouvre, puis est bloqué automatiquement. La clef est alors retirée pour insérer la seconde plus petite qui entraîne le dernier pêne et enfin l’ouverture de la serrure. Ce système à deux clefs est attesté par les règlements corporatifs pour garantir l’inviolabilité du coffre. Daté 1718, un coffre de corporation des tonneliers de Dambach-la-Ville, présente un système analogue.
De plus, la liste nominative indique que ce groupe vivait à Strasbourg et faisait partie du corps de métier des « Säckler » ou sachetiers-boursiers qui étaient affiliés au poêle (Zunft) du Miroir.
On remarque que la plaque avec le liste de noms est rivetée sur une autre. Sur cette dernière, on devine au revers une gravure avec la mention « [Hans Georg] / Krebs / Johann Daniel / Meyer / Beide obermeister » au-dessus d’un motif ornemental. La première version du foncé ne mentionnait que les deux obermeisters alors que le repentir y consigne chaque membre.
Cette liste, infiniment précieuse, nous donne les clefs de lecture de cet objet témoin de l’histoire strasbourgeoise du début du XVIIIème siècle.

Epoque : 1708

Dimensions :
Hauteur : 22,6 cm
Largeur : 9,7 cm
Profondeur : 4 cm

Etat de conservation : bon

Antiquités Bastian

XVIIIe siècle
Coiffeuse époque Louis XV
Coiffeuse époque Louis XV

2 500 €

Objets de Curiosité