EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto
SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto  - Tableaux et dessins Style SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto  - Laurence & Ernesto Ballesteros SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto  - Antiquités - SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto
Réf : 71637
7 500 €
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 45.5 cm X H. 32.5 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto XIXe siècle - SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto  - SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto Antiquités - SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto
Laurence & Ernesto Ballesteros
Laurence & Ernesto Ballesteros

Peinture des 19e et 20e siècle


+33 (0)6 60 96 39 29
SAINTIN Henri (1846, 1899)- Venise, le Pont du Rialto

Venise, le Pont du Rialto sur le grand canal.
 
Huile sur toile signée en bas à gauche
Dimensions avec cadre (55,5 x 69 cm)
Porte au dos sur le chassis le cachet de la vente d’atelier H. Saintin qui a eu lieu en 1900.

Le tableau, peint autour de 1890, illustre l’attrait que les peintres ont conservé pour la lumière italienne. Le Grand Prix de Rome décerné aux peintres français de l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture a participé à mystifier l’Italie et l’histoire de ses grands peintres.
Plutôt qu’une copie d’un chef-d’œuvre ou qu’une vue idéale, le peintre choisit de représenter la Venise moderne, sans le filtre de l’Idéal antique. Il peint avec sincérité les effets de la lumière sur l’eau et l’un des points attractifs de la ville, le pont de Rialto.

Elève de Pils et du paysagiste A. Ségé, H. Saintin débuta au Salon de 1867 avec la toile "Mare en sous-bois au Val Saint Germain en hivers ».
Il va peindre dans les environs de Paris et en forêt de Fontainebleau puis en 1875, il découvre la Bretagne .
Il voyage à Venise et exécute quelques vues.
Il reçoit commande de décors pour le Luxembourg et l’Hotel de Ville de Paris .

Peintre impressionniste, il aimait avant tout étudier les subtiles variations de la lumière et du climat, au fil des saisons.

Bibliographie : G.Schurr-« Les Petits Maitres de la Peinture»

Musées : Paris (Musée d’Orsay), Auxerre, Bayonne, Besançon, Chambéry, Montpellier, Tarbes, Toul, Tourcoing.

Laurence & Ernesto Ballesteros

Tableaux XIXe siècle